logo

Editos – Actualités

Actualités

info-image

Mardi 10 septembre 2019 - Juan Bautista a retrouvé Ingenioso de l'élevage de Vegahermosa.

Quarante huit heures après l'avoir gracié, Juan Bautista a retrouvé le toro Ingenioso de l'élevage de Vegahermosa dans les corrals de Gimeaux au cours d'une réception organisée hier lundi 9 septembre 2019 en présence d'Alain Dervieux, Délégué à la Tauromachie de la Ville d'Arles, de Sandra Monteil, Présidente de la Commission Taurine et de la Corrida Goyesque et de nombreux représentants de la presse écrite et parlée qui ont répondu avec enthousiasme à l'invitation de Juan Bautista.

Avant de repartir dans quelques heures rejoindre les près de son élevage de Vegahermosa, Ingenioso s'est prêté au jeu des photos et à pu recroiser le regard de Juan Bautista après avoir fait vivre aux Arènes d'Arles l'une de ses plus belles, intense et émotionnante corrida de toros. Ingenioso et Juan Bautista ont laissé sur le sable des Arènes d'Arles un souvenir impérissable à tous les 12 300 spectateurs qui occupaient la totalité des gradins en créant une véritable œuvre symphonique ou toro et torero ont été en totale symbiose.

Photo Administration Juan Bautista  

info-image

Lundi 2 septembre 2019 - Jean- Baptiste Jalabert « Juan Bautista », nommé prestataire des Arènes du Plumaçon de Mont-de-Marsan.

A la suite de sa décision d’interrompre le contrat de son prestataire précédent en matière taurine, la Ville de Mont-de-Marsan m’a proposé d’assurer auprès d’elle cette fonction pour préparer l’organisation de la prochaine Feria de la Madeleine.

J’ai accepté cette responsabilité car il est indispensable qu’en ces temps si compliqués pour la culture taurine, élus, aficionados et professionnels travaillent de concert afin de faire face aux nombreuses attaques que nous subissons, par la qualité des spectacles programmés, le respect de leur éthique et la transparence de leur gestion, domaine dans lequel Alain Lartigue interviendra à mes côtés.

Je mettrai donc mon savoir faire, mon image, mon professionnalisme et ma passion au service de la Ville et de l’Afición montoise afin de restaurer la confiance et de rechercher l’excellence pour la Feria de la Madeleine.

Dès aujourd’hui, avec Alain Lartigue, je me mets à l’écoute et à la disposition de la commission taurine extra municipale  et de la ville afin de concrétiser ses choix de programmation et préparer une grande Madeleine 2020.

Photo www.mundotoro.com

info-image

Jeudi 22 août 2019 – Juan Bautista retrouvera le Maestro Enrique Ponce pour ses adieux de Matador de Toros.

Andrés Roca Rey venant de mettre officiellement un terme à sa saison européenne à la suite d’une blessure, les arènes d’Arles ont décidé de le remplacer par Enrique Ponce pour la corrida goyesque du 7 septembre 2019.

Un choix logique, dicté par la volonté de maintenir le prestige du cartel, et d’offrir au public arlésien la possibilité de voir le maestro de Chiva, qui n’avait pas pu faire le paseo à Pâques après une grave blessure à Valence (Espagne).

Fraîchement rétabli, Ponce fera son tout premier paseo dans le sud-est de la France cette année. Il a accepté pour l’occasion d’affronter un toro de l’élevage Adolfo Martín. Un défi rare pour une figura de sa trempe, qui plus est dans une arène de première catégorie.

Pour des raisons indépendantes de ce changement de matador, le toro de Zalduendo initialement prévu ne pourra être combattu. Il est remplacé par un exemplaire de Juan Pedro Domecq.

Les élevages seront donc répartis  ainsi :

. Enrique Ponce : Adolfo Martín, Núñez del Cuvillo, Juan Pedro Domecq

. Juan Bautista : La Quinta, Jandilla, Domingo Hernández

Il ne reste plus que quelques places pour cette corrida goyesque. Les arènes d’Arles afficheront complet dans les jours qui viennent.

Affiche créée par François Halard et Fondation Vincent van Gogh Arles

info-image

Mardi 30 juillet 2019 – Juan Bautista et les Carrières de Lumières, protagonistes du vidéo clip de la Corrida Goyesque d’Arles 2019.

C’est dans le cadre majestueux des Carrières de Lumières, situées dans le village des Baux-de-Provence et gérées par la société française Culturespaces, que Juan Bautista, dirigé par la réalisatrice Marie Viard, a tourné le vidéo clip présentant sa corrida d’adieu qui aura pour théâtre la Corrida Goyesque d’Arles le samedi 7 septembre 2019 à 17h00.

En hommage au peintre Vincent Van Gogh, artiste génial, la Corrida Goyesque d’Arles 2019 revêtira un caractère très particulier et spécial pour Juan Bautista qui mettra un terme à sa carrière de Matador de Toros. Corrida événement de la saison taurine et culturelle Française, la Goyesque d’Arles, qui va afficher le no hay billetes, prendra cette année une dimension supplémentaire.

Les Carrières de Lumières, dont la projection Van Gogh, la nuit étoilée est visible jusqu’au dimanche 5 janvier 2020, a constitué l’écrin magique et merveilleux de ce nouveau vidéo clip qui sert d’introduction au samedi 7 septembre 2019.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Vendredi 28 juin 2019 – Juan Bautista, parrain du Collectif CorridaFrance.

Mardi 25 juin 2019, dans les locaux du CAMSP (Centre d'Action Médico-Sociale Précoce), Juan Bautista a participé à la remise officielle du chèque des bénéfices de la Tombola CorridaFrance 2018 au Centre Hospitalier d'Arles - Joseph Imbert.

Tour à tour, M. Laurent Donadille, Directeur du Centre Hospitalier d'Arles ; le Docteur Christian Pic, médecin au CAMSP d'Arles ; Laurent Deloye, Président du Collectif CorridaFrance et Juan Bautista, parrain du Collectif CorridaFrance, prenaient la parole pour évoquer le partenariat qui lie l’association au Centre Hospitalier d’Arles depuis plusieurs années. Par ailleurs, le docteur PIC a détaillé pour sa part et avec précision le projet qui sera financé par le Collectif CorridaFrance et qui devrait être finalisé dès la rentrée prochaine.

Il s’agit de la construction d'un mur d’escalade, de l'achat d'un trampoline, d'une tyrolienne ainsi que de tablettes numériques afin de permettre aux jeunes patients du Centre d'Action Médico-Sociale Précoce, de s’ouvrir aux nouvelles technologies de soins.

Photo Collectif CorridaFrance

info-image

Vendredi 21 juin 2019 – Juan Bautista crée un nouvel élevage.

Le matador et empresario a acquis des vaches de La Quinta et forme ainsi en France un nouveau fer qui résidera sur la propriété familiale de La Chassagne. Ce nouveau fer, qui portera le nom de La Golosina,   est composé initialement de 16 vaches approuvées à l'automne dernier dans l'élevage de La Quinta et couvertes par les meilleurs reproducteurs de la famille Martínez Conradi.

Les animaux sont arrivés hier jeudi à La Chassagne, propriété de la famille Jalabert. De cette manière, Juan Bautista commence une nouvelle étape en solitaire en tant qu'éleveur. L'hiver prochain, un second lot formé d'une vingtaine de vaches viendra s'ajouter à celui-là.

Le nouvel élevage doit son nom au toro Golosino de La Quinta, qui fut gracié par Juan Bautista dans les Arènes d'Istres en 2013. Ce toro Golosino sera le prochain reproducteur du nouveau fer et arrivera en France avec le second lot de vaches. La devise est bleu et jaune, couleurs du drapeau d'Arles.

De ce fait, La Golosina devient le fleuron de l'encaste Santa Coloma en France, ce qui motive autant Juan Bautista que la famille Martínez Conradi qui a accepté de manière exceptionnelle cette vente par rapport à l'importance que revêt la présence de cette origine et de La Quinta sur le territoire français.

Le pari de Juan Bautista, sur l'origine la plus pure et de plus grand prestige de l'encaste Santa Coloma, sera le lien entre le torero et cet encaste face auquel il a obtenu de nombreux triomphes tout au long de sa carrière, notamment la queue coupée à Mont de Marsan à un toro de La Quinta en juillet 2017, 47 ans après le dernier qui y fut octroyé, ou les deux oreilles coupées à un autre exemplaire du même fer à Nîmes lors de sa corrida en solitaire en juin 2016.

Ce nouvel élevage rejoindra prochainement l'Association des Eleveurs Français de Toros de Combat.

En parallèle, et de manière totalement indépendante, Juan Bautista continuera avec son oncle Marc et toute la famille à la tête des élevages Jalabert Frères et Laget d'origine Domecq, dont ils récoltent les très bons résultats ces dernières années, avec notamment la bonne novillade combattue à Istres il y a de cela quelques jours. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Mardi 21 mai 2019 – Juan Bautista a reçu un hommage à Madrid.

L’Ambassadeur de France Jean-Michel Casa a participé à l’hommage que l’Afición de Madrid a rendu au torero d’Arles. 

C’est plus d’une centaine d’aficionados et de professionnels qui ont pris part lundi dernier à l’hommage que l’Union des Abonnés de Las Ventas a rendu au matador français Juan Bautista, lors d’une réception où l’émotion était palpable et célébrée en présence du nouvel Ambassadeur de France en Espagne, Jean-Michel Casa. “Juan Bautista est une fierté pour les français”, a déclaré l’Ambassadeur qui a souligné également : “L’importance que possède la Tauromachie en France en tant que tradition et comme manifestation culturelle de grand relief dans notre pays”. 

Sous la baguette du Directeur Tendido Cero, Federico Arnás, l’hommage s’est déroulé avec la participation du journaliste Gonzalo Bienvenida et du multidimensionnel Paco March, très connaisseurs tous deux de la carrière de Juan Bautista. Conjointement avec le torero d’Arles, ils sont revenus sur la trentaine de paseos effectués à Las Ventas, ses trois Grandes Portes et en général sur ce qu’il représente en tant qu’icône culturel du peuple français. “Plus qu’un hommage, ceci est la reconnaissance de l’Afición de Madrid envers une vedette de la Tauromachie qui s’éloigne des pistes avec plus de 700 corridas à son actif et avec une feuille de route enviable”, a reconnu Jesús Fernández, Président de l’Union des Abonnés qui a souligné également la casquette d’organisateur de Juan Bautista : “Il a amené les Arènes d’Arles à l’avant-garde et au premier rang des grandes scènes du monde”. 

Juan Bautista prononça des paroles de remerciements dirigées aux organisateurs de la réception  – “C’est la Feria de San Isidro la plus tranquille que je connaisse”, a t’il plaisanté - et a dédié toute sa reconnaissance “à la personne à qui je dois ce que je suis et qui est mon père. Il aurait aimé être présent ici aujourd’hui”.

Le banderillero Rafael González s’adressa à Juan Bautista au nom de tous les membres de sa cuadrilla, et la réception se conclut par la remise d’une peinture à Juan Bautista avant que la cérémonie ne s’achève en présence de tout le public debout pour attribuer une chaleureuse ovation au torero et à l’organisateur français. 

Photo David Soler

info-image

Jeudi 16 mai 2019 – Juan Bautista, apoderado de Marco Pérez.

Juan Bautista est depuis aujourd’hui l’apoderado du jeune Marco Pérez, la plus talentueuse promesse de l’Ecole Taurine de Salamanque qui va fêter dans peu de temps ses 12 ans. L’accord a été signé ce matin à Madrid et consistera à préparer et diriger la future carrière professionnelle de Marco Pérez, un jeune garçon qui a démontré de réelles qualités innées depuis son inscription à l’Ecole de Salamanque.

Les prétendants de premier ordre qui se sont intéressés au devenir de Marco Pérez ont été nombreux. Cependant, c’est avec ses parents qu’il a décidé que Juan Bautista sera celui qui s’occupera de sa préparation et de la direction de sa trajectoire future dans les arènes.

L’accord est intervenu avec beaucoup de plaisir des deux parties dont l’objectif sera de favoriser l’éclosion du jeune torero de Salamanque qui continuera d’assister aux cours de l’Ecole Taurine. Guidé par son nouvel apoderado, Marco Pérez perfectionnera sa préparation dans les élevages de toros et lors d’entraînements jusqu’à ce qu’il puisse se présenter en public.

Juan Bautista – qui s’est montré investi dans ce nouveau projet – dirige avec succès les Arènes d’Arles, qui seront le théâtre de ses adieux en tant que Matador de Toros lors de la Corrida Goyesque du samedi 7 septembre prochain. Dès lors, il s’investira totalement dans cette nouvelle facette d’apoderado afin de faire briller dans un futur proche les grandes qualités que possède Marco Pérez. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Mercredi 15 mai 2019 – Juan Bautista, hommage à Madrid (Espagne).

Juan Bautista recevra un hommage dans les Arènes de Las Ventas de Madrid lundi 20 mai à 12h30. L'Union des Abonnés de Madrid rendra hommage au torero et à l'empresa français à l'occasion de la célébration de ses vingt ans d'alternative et après avoir mis un terme à sa carrière de matador de toros au mois de septembre dernier.

Lors de cet hommage, des professionnels liés à la carrière de Juan Bautista participeront à une table ronde en présence du torero et qui sera animée par Federico Arnás, directeur de l'émission Tendido Cero de Radio Televisión Espanola.

Cette réception, ouverte au plus grand public, se déroulera dans la salle Antonio Bienvenida des Arènes de Las Ventas à laquelle des entités taurines espagnoles et françaises avec notamment l'Ambassade de France en Espagne ont confirmé leur présence.

Juan Bautista – qui a ouvert à trois reprises la Puerta Grande de Las Ventas - toréra qu'une seule corrida de toros en 2019 afin de célébrer ses vingt ans d'alternative, le samedi 7 septembre 2019, pour ce qui sera le grand événement de l'année en France, à savoir la traditionnelle Corrida Goyesque d'Arles. A cette occasion, il se mesurera en mano a mano avec Roca Rey en affrontant des toros issus d'élevages différents.

Photo Isabelle Dupin

info-image

Jeudi 25 avril 2019 - Juan Bautista analyse la Feria de Pâques 2019 d'Arles.

 

« Nous sommes très satisfaits. Cela a été une feria importante lors de laquelle les toros comme les toreros ont évolué à un grand niveau. Manzanares en a été le grand triomphateur, Perera a impressionné, Álvaro Lorenzo et Morante ont laissé de beaux détails de leur classe et les français Castella, Joubert et Younes ont atteint un grand niveau. Parmi les élevages, les Jandilla ont brillé, quelques toros de Garcigrande, les deux exemplaires de Torrestrella et Pedraza de Yeltes ont démontré une grande combativité et ont donné du spectacle. Si les toreros avaient connu plus de réussite à l’épée, le résultat aurait été beaucoup plus retentissant ». C’est le bilan général que fait Juan Bautista d’Arles, un cycle triomphal à beaucoup de niveaux. « Diego Ventura a été sensationnel lors de la corrida de rejones, et autant Rui Fernandes que Léa ont réalisé des prestations remarquables ; tout comme la novillade française où le public aficionados à pris beaucoup de plaisir et où l’on a pu constater le niveau important des élevages et des novilleros français, ainsi que pour la Course Camarguaise qui a répondu à l’attente des aficionados », souligne t’il.

« La présence de Chamaco a eu un effet positif. Il a attiré un nombreux public et l’on a pu ressentir l’affection que les personnes ont pour lui. Ce fut un après-midi très émotif pour toute la France taurine » ajoute Juan Bautista. « Le public a valorisé constamment tout ce qui s’est passé en piste et a su apprécier la vérité de ce spectacle construit autour du toro et du torero » argumente t’il.

– On ne peut pas nier le bilan artistique. Comment valorisez-vous l’assistance et la réponse du public ?

Nous avons augmenté le taux de fréquentation par rapport à 2018. Lorsque les choses sont bien organisées, le public répond. Le futur de ce spectacle réside en la mise en valeur du toro afin que le public puisse donner plus d’importance aux toreros. La meilleur façon de promouvoir la Tauromachie est de soigner son authenticité. Il faut revenir à ses origines. Le public en a assez des discours psychédéliques. Le plus important est ce qui se passe en piste et l’émotion qui en découle.

– Pour Juan Bautista, une feria aussi importante, signifie également un triomphe pour l’empresa. Vous le comprenez de cette façon ?

– En tant qu’empresa, notre but est de réaliser un travail en toute discrétion au bénéfice du public, du spectacle et des professionnels. Il s’agit effectivement de se mettre au second plan, sans être le protagoniste de quoi que ce soit, et ne pas créer des tensions là où elles ne doivent pas être. Notre succès reste discret car le plus important c’est le triomphe des éleveurs et des toreros. Ma satisfaction réside dans le fait que cela a été bien organisé et ensuite recevoir l’affection et le respect que le public et les professionnels me démontrent. Cela me suffit. Je suis heureux également que la Ville, les commerçants, les clubs taurins et tous ceux qui œuvrent pour la feria puissent en tirer des bénéfices et soient satisfaits de ce qui s’est passé dans les arènes. Depuis tout petit, ma vie s’articule autour de la Tauromachie et en tant qu’empresa notre envie est de transmettre aux nouvelles générations cette tradition avec toutes ses valeurs.

– En sachant que la programmation à Arles continue.

Bien évidemment. Tout au long de l’été on organise plus d’une douzaine de spectacles camarguais réunissant toutes les spécificités et ensuite en septembre nous avons la Feria du Riz avec la traditionnelle Corrida Goyesque qui correspond à mes adieux en mano a mano avec Roca Rey qui affrontera un toro d’Adolfo Martín alors que je me mesurerais avec un autre de La Quinta ; ensuite nous conclurons la feria avec une corrida de Palha et en octobre nous organiserons la Finale du Trophée des As. Mais je ne voudrais pas oublier…

– Oui

Le succès qu’a connu le Salon du Toro, qui constitue un espace unique, où on peut voir les toros des corrida, où on met en valeur la Tauromachie en tant qu’expression culturelle et où les écoles taurines montrent aux aficionados l’importance de leur travail par l’intermédiaire d’exhibitions qui connaissent un très bon accueil.

Photo André Viard, www.terrestaurines.com

info-image

Mardi 16 avril 2019 – Juan Bautista soutien les toreros de France.

C’est dans le cadre du mas de La Chassagne, et à quelques jours du mano a mano tant attendu du Lundi de Pâques, que Juan Bautista a reçu hier lundi 15 avril 2019 les deux toreros de cette corrida : Thomas Joubert et Andy Younes.

En présence d’un parterre de journalistes et de chroniqueurs taurins, les deux acteurs principaux ont tienté quatre vaches de l’élevage de Luc et Marc Jalabert en faisant preuve d’une compétition saine et en démontrant une réelle évolution dans leur tauromachie.

Thomas Joubert et Andy Younes se retrouveront le lundi 22 avril 2019 face à leur destin, arbitré par le troisième acteur, le toro qui appartiendra aux fers de Torrestrella, Pedraza de Yeltes et du Maestro Joselito. En présence du quatrième acteur, le public, qui saura les soutenir et les encourager et si le cinquième acteur, le soleil, est présent, nul doute que ce mano a mano inédit, retiendra toutes les attentions et marquera la Feria de Pâques.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Samedi 6 avril 2019 - Juan Bautista soutien le futur de la Tauromachie.

Alors qu’il se trouvait en Espagne pour visiter les différents lots de toros qui seront combattus pendant la prochaine Feria de Pâques à Arles, Juan Bautista s’est rendu également dans l'élevage de La Quinta afin de rendre visite au toro Golosino qu’il avait gracié en 2013 à Istres lors d'un seul contre six mémorable.

Là, il retrouva aussi le jeune Marco Pérez, élève prodige de l'Ecole Taurine de Salamanque (Espagne) qui avait fait sensation durant le Salon du Toro de la Feria de Pâques 2017 en toréant de façon spectaculaire. Ce jour là, le public découvrit, grâce à l'action de Juan Bautista qui lui organisa sa présentation en France, un enfant surdoué et doté d'un sens inné de la Tauromachie.

Golosino, Juan Bautista et Marco Pérez, formèrent en cet après-midi de printemps dans les près de l'élevage santacolomeño de La Quinta, un beau tableau représentant le passé, le présent et le futur, unis en faveur de la Tauromachie.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Dimanche 17 février 2019 - Juan Bautista, trophée à la meilleure estocade de la Feria de San Isicro 2018.

C'est dans les prestigieux salons du Casino de Madrid (Espagne) que Juan Bautista a reçu hier samedi 16 février 2019 le trophée de la meilleure estocade de la dernière Feria de San Isidro de Madrid 2018.

Avec l'un des plus importants trophées décernés par le Casino de Madrid, Juan Bautista ferme ainsi un cycle. En effet, il avait reçu ce même trophée à l'issue de la première feria de San Isidro à laquelle il avait participé en tant que Matador de Toros. En 2019, la même chose s'est produite pour son dernier San Isidro.

Photo Muriel Feiner

info-image

Samedi 26 janvier 2019 - Juan Bautista récipiendaire du prestigieux Trophée de l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

C'est dans les salons du Domaine Paul Ricard de Méjanes que Juan Bautista, pour la quatrième fois (2016, 2017 pour le Sud-Est et le Sud-Ouest) et 2018, a reçu des mains de Dominique Perron, en présence d'Arnaud Frade, Délégué de la section Sud-Est, le trophée tant convoité décerné au Matador de Toros triomphateur de la saison passée dans le Sud-Est de la France.

A cette occasion, Juan Bautista a souhaité rendre hommage à Dominique Perron pour son départ à la retraite en lui offrant une de ses capes avec laquelle il a toréé en 2018.

En même temps que Juan Bautista recevait ce prestigieux prix, l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard rendait un hommage appuyé à Luc Jalabert pour tout ce qu'il a apporté à la Tauromachie et pour avoir créé, entre autres événements, la Corrida Goyesque d'Arles et la Feria du Cheval de Méjanes avec la corrida du Rejon d'Or. Ce Trophée Coup de Cœur fut remis par Dominique Perron et reçu par Marc Jalabert accompagné de Jean-Baptiste et sa sœur Lola.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Lundi 21 janvier 2019 – Juan Bautista lauréat de deux nouveaux trophées.

Après avoir dévoilé les cartels et la programmation de la saison 2019 des Arènes d’Arles durant une merveilleuse soirée au Patio de Camargue en présence d’un public toujours aussi nombreux et d’Antonio Borrero « Chamaco », torero révolutionnaire des années 1990, qui fera pour l’occasion un retour exceptionnel pour un jour, pour Arles, le dimanche de Pâques, Juan Bautista continue d’être en lien avec l’actualité en tant que Matador de Toros.

En effet, deux entités importantes du monde taurin espagnol et français ont décidé de lui attribuer leur trophée respectif pour la saison 2018. Tout d’abord, le Casino Antiguo de Madrid (Espagne) a décidé de lui remettre le trophée à la meilleure estocade de la dernière Feria de San Isidro pour celle réalisée à l’issue de la seconde faena de la corrida de La Quinta du mercredi 9 mai 2018.

Ensuite, il recevra le prix « Campo Charro événement 2018 », octroyé par la peña du même nom de Dax pour avoir affronté seul six toros d’élevages différents le mardi 14 août 2018 afin de souligner la capacité à s’adapter à des adversaires aux comportements très distincts, pour son coup d’épée a recibir magistral porté au centre de la piste au sixième toro de Jandilla et pour rendre hommage à l’ensemble de sa carrière.

Photo Daniel Chicot

info-image

Lundi 31 décembre 2018 – Meilleurs vœux 2019.

Juan Bautista est le site www.juan-bautista.com vous adressent leurs meilleurs vœux pour 2019.

Même si la saison prochaine sera toute particulière pour Juan Bautista, elle n’en demeurera pas moins importante car elle sera celle de ses adieux aux arènes en tant que Matador de Toros le jour de la Corrida Goyesque d’Arles prévue lors de la Feria du Riz le samedi 7 septembre 2019.

En attendant cette date, où l’émotion sera présente, le rendez-vous est pris pour le samedi 19 janvier 2019 pour l’annonce des cartels qui aura lieu au Patio de Camargue chez Chico à Arles à 19h00.