logo

Editos – Actualités

Actualités

info-image

Vendredi 15 décembre 2017 – Juan Bautista au Club Cocherito de Bilbao (Biscaye - Espagne).

Lors du colloque organisé en son honneur dans les salons du Club Taurin Cocherito de Bilbao (Biscaye – Espagne), Juan Bautista captiva l’assistance en faisant un tour d’horizon sur sa carrière et le contenu de sa tauromachie. 

Pendant près de deux heures, Juan Bautista parla de sa passion : « C’est ma vie depuis que je suis enfant et cela le sera toujours », de l’intérêt accrut qu’il porte au monde du toreo et confirma que : « Sans aucun doute, la saison 2017 a été la plus significative de toute ma carrière, je sens que je peux évoluer davantage car je n’ai pas encore atteint le sommet. Le meilleur de Juan Bautista est à venir ». Juan Bautista est également revenu sur les critiques qui lui ont été faites dans le passé : « Pendant longtemps, on a dit de moi que j’étais froid ou que je toréais de manière trop facile. Avec le temps, j’ai pu démontrer aux aficionados et à moi-même que ma tauromachie tourne autour de la profondeur qui est l’identité de l’art et de l’esthétisme ».   

Juan Bautista n’eut aucun doute à affirmer que : « La Tauromachie est une manifestation artistique autour de laquelle beaucoup de choses se réunissent : l’envie, l’intelligence, le caractère, l’aptitude, le courage et les connaissances. Tout cela apporte le savoir pour comprendre le toro, anticiper ses réactions et offrir aux aficionados le meilleur de chaque animal. Affronter tous types d’encastes me plaît et me motive car cela ouvre l’éventail des possibilités vers la conception de la tauromachie qui est la mienne et atteindre l’imprévisible lors de chaque faena ».

Pour terminer, Juan Bautista parla sincèrement de la culture taurine et de la force qu’elle renferme : « La Culture et les liens qu’elle possède avec la Tauromachie avec d’autres expressions artistiques comme la peinture, la musique ou la littérature, sont un pilier fondamental dont nous devons profiter pour nous imposer dans la société et attirer tout type de public sur les gradins ». 

Avant de conclure le colloque qui aborda de nombreux autres aspects comme par exemple la situation de la tauromachie en France, ses projets pour 2018, sa facette d’empresa aux côtés de sa sœur, Alain Lartigue et François Cordier, Juan Bautista déclara : « J’espère toréer dans le cadre des Corridas Generales au mois d’août et obtenir ce triomphe que j’ai souhaité tellement de fois dans ces arènes ». 

Le lendemain il prit le chemin des studios de Castilla y León y Navarra Televisión pour enregistrer l’émission taurine Grana y Oro présentée par Carlos Martín Santoyo. Sur la base d’images et de photographies, Juan Bautista relata sa saison 2017 tant en France qu’en Espagne avant de partir le mois prochain en Amérique Latine et d’affronter une nouvelle année 2018 en Europe. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Mercredi 13 décembre 2017 – Juan Bautista reçu par le célèbre Club Taurin Cocherito de Bilbao (Biscaye – Espagne).

Après avoir été le protagoniste des premières pages des revues taurines espagnoles Aplausos et 6Toros6, Juan Bautista sera l’invité ce jour mercredi 13 décembre 2017 à 19h30 du très célèbre Club Taurin Cocherito de Bilbao (Biscaye – Espagne) où il sera question de sa saison 2017 pour laquelle de nombreux trophées lui ont été accordés ainsi que ses projets pour 2018 en tant que Matador de Toros mais aussi comme empresa des Arènes d’Arles. 

Le lendemain, il participera à l’enregistrement de l’émission Grana y Oro de Castilla y León Televisión présentée par Carlos Martín Santoyo et diffusée vendredi 15 décembre 2017 à 12h30 sur CyL7 avec des rediffusions le samedi 16 décembre 2017 à 15h00 et dimanche 17 décembre 2017 à 22h30 sur CyL8. 

Photo Roland Costedoat  

info-image

Mardi 5 décembre 2017 - Juan Bautista, trophée au triomphateur de la section Sud-est de l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

L’Union des Clubs Taurins Paul Ricard, section Sud-est, a décerné à Juan Bautista le trophée au Matador de Toros triomphateur de la saison 2017.

Après avoir été déclaré par cette même entité triomphateur du Sud-ouest et le doublet de l’Association des Critiques Taurins de France Sud-est et Sud-ouest, Juan Bautista fait le plein de récompenses, conséquence de sa magistrale saison 2017.

Photo Laurent Deloye, www.corridafrance.net

info-image

Lundi 27 novembre 2017 - Juan Bautista, Trophée José Cubero "Yiyo" de Colmenar Viejo (Madrid - Espagne).

C’est dans les salons du restaurant El Asador de Colmenar Viejo (Madrid - Espagne) que Juan Bautista a reçu des mains du Maestro Ángel Teruel le prestigieux trophée José Cubero « Yiyo » décerné par la Peña Taurine El Rescoldo au triomphateur de la Feria de la Virgen de los Remedios 2017.   

Juan Bautista, très honoré et touché par la remise de ce prix, a pu dire toute sa joie et satisfaction de se retrouver parmi les plus de 250 personnes présentes et a donné rendez-vous pour la saison 2018 en souhaitant qu’elle soit encore meilleure que celle de 2017. 

Avec les trophées déjà octroyés par l’Association des Critiques Taurins de France et l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard, après avoir reçu les prix décernés au triomphateur de la Feria de la Trinidad de Sotillo de la Adrada (Ávila - Espagne), à l’auteur de la meilleure faena de la Feria de Béziers remis par la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois, au triomphateur de la corrida d’Eauze, à l’auteur de la meilleure lidia de la Feria de San Mateo de Logroño (La Rioja - Espagne) et celui remis par la Peña El Quite de Mont de Marsan, Juan Bautista récolte ainsi les fruits de sa saison 2017 qui fut magistrale. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Samedi 25 novembre 2017 - Juan Bautista honoré à Sotillo de la Adrada (Ávila - Espagne).

C'est dans le spectaculaire théâtre du Centre Culturel de Sotillo de la Adrada (Ávila - Espagne) que Juan Bautista a reçu hier, vendredi 24 novembre 2017, le trophée décerné au triomphateur de la Feria de la Trinidad et à l'auteur de la meilleure faena après avoir obtenu la grâce du toro Revoltoso, n° 22, de l'élevage de Rehuelga le dimanche 11 juin 2017. 

Accompagné pour la circonstance par son picador Alberto Sandoval qui reçut le prix de la meilleure pique ; Gómez del Pilar, prix à la meilleure lidia ; Jesús Mejía, trophée au meilleur novillero ; Rafael Buendía, ganadero de Rehuelga pour le prix au meilleur toro Revoltoso ; Carlos Aragón Cancela, ganadero de Flor de Jara obtenant le trophée à la meilleure corrida et du directeur d'information taurine de Castilla La Mancha Televisión, José Miguel Martín de Blas pour le prix à la diffusion taurine, Juan Bautista fut accueilli avec beaucoup d'émotion, de respect et d'affection par toute l'assistance.

Le toro Revoltoso correspond au 19ième animal que Juan Bautista a gracié tout au long de sa carrière. Et à chaque fois, le même plaisir et une grande satisfaction de voir son adversaire rejoindre le campo pour devenir un semental et continuer ainsi sa haute lignée.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Mercredi 22 novembre 2017 - Juan Bautista déclaré triomphateur de la saison taurine française dans le Sud-ouest par l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard.

Après l’Association des Critiques Taurins de France, la section Sud-Ouest de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard a déclaré à nouveau Juan Bautista comme étant le Matador de Toros triomphateur de la saison taurine française 2017 dans le Sud-ouest.  

Ce trophée couronne une saison remplie de succès en France, et dans ce cas précis dans le Sud-ouest, avec des prestations remarquables à     Vic-Fezensac, Eauze, Dax, Bayonne et Mont de Marsan où il coupa une queue après une faena de grande envergure. 

Juan Bautista réalise ainsi un doublé entre l’Association des Critiques Taurins de France et l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Samedi 18 novembre 2017 - Juan Bautista reprend le chemin de la préparation.

Un mois et demi après avoir affronté les terribles toros d'Adolfo Martín dans les arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) dans le cadre de la Feria d'Automne pour ce qui fut sa dernière corrida de son importante saison 2017, avant de rejoindre la Ville d'Eauze où il recevra dans quelques heures le trophée décerné au triomphateur de la corrida du samedi 8 juillet 2017 et de faire demain dimanche 19 novembre 2017 le paseo pour le traditionnel Festival Taurin à Rion des Landes, Juan Bautista a repris le chemin de l'entraînement. 

Face à deux vaches de l'élevage de Luc et Marc Jalabert et d'un novillo de Raphaël Chaubet d'origine Juan Pedro Domecq, Juan Bautista a repris cape et muleta pour retrouver les bonnes sensations à quelques semaines de traverser l'Océan Atlantique pour assurer les nombreux contrats qu'il a signé en Amérique Latine.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Lundi 13 novembre 2017 – Juan Bautista fidèle à Rion-des-Landes.

Alors qu’il refuse quasi systématiquement toutes invitations pour participer à des festivals taurins, saufs ceux dont il se sentira concerné profondément par le caractère bénéfique, ou autres fiestas camperas, non par manque de modestie bien au contraire mais plutôt pour laisser la place à d’autres novilleros ou matadors de toros qui ont moins l’opportunité de toréer, Juan Bautista s’accorde deux exceptions à cette règle. 

La première est relative à la fiesta campera annuelle de la peña qui porte son nom. Présente depuis ces premiers pas dans le monde des toros, il met un point d’honneur à participer et toréer un ou deux toros pour les membres de cette association qui le suivent depuis qu’il est novillero.

La seconde concerne la fiesta campera de Rion-des-Landes. Impliqué dans l’organisation, Juan Bautista prend plaisir à venir dans ces arènes qui lui sont fidèles depuis qu’il y a toréé en novillade non piquée. Prévue cette année le dimanche 19 novembre 2017 à 11h00, Juan Bautista sera accompagné des matadors de toros Rafaelillo et Emilio de Justo, tous trois triomphateurs dans le Sud-Ouest ainsi que des novilleros Cristobal Reyes et Yon Lamothe. Ils affronteront pour l’occasion des novillos de l’élevage de Luc et Marc Jalabert.

Photo Roland Costedoat

info-image

Dimanche 12 novembre 2017 - Juan Bautista déclaré triomphateur de la saison taurine française dans le Sud-ouest.

L’Association des Critiques Taurins de France a déclaré Juan Bautista comme étant le Matador de Toros triomphateur de la saison taurine française 2017 dans le Sud-ouest.

Ce trophée couronne une saison remplie de succès en France, et dans ce cas précis dans le Sud-ouest, avec des prestations remarquables à Vic-Fezensac, Eauze, Dax, Bayonne et Mont de Marsan où il coupa une queue après une faena de grande envergure.  

Juan Bautista remporte ainsi les suffrages des critiques taurins en réalisant le doublé sud-est, sud-ouest ce qui constitue un événement qui n’était pas arrivé depuis de nombreuses années.  

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Lundi 6 novembre 2017 – Juan Bautista déclaré triomphateur de Sotillo de la Adrada (Ávila – Espagne).

Suite à sa brillante prestation du dimanche 11 juin 2017 dans les Arènes de Sotillo de la Adrada (Ávila – Espagne) où il gracia le toro Revoltoso, marqué du n° 22 de l’élevage de Rehuelga, Juan Bautista a été déclaré triomphateur de la saison 2017 de cette localité.

Son picador, Alberto Sandoval, ainsi que Revoltoso, ont été désignés respectivement comme l’auteur de la meilleure pique et meilleur toro.

Un trophée supplémentaire qui vient récompenser une saison des plus importantes.

Photo www.dehesabrava.club

info-image

Dimanche 5 novembre 2017 - Juan Bautista déclaré triomphateur de la saison taurine française dans le Sud-est pour la deuxième fois consécutive.

L’Association des Critiques Taurins de France a déclaré Juan Bautista comme étant le Matador de Toros triomphateur de la saison taurine française 2017 dans le Sud-est. 

Ce trophée, que Juan Bautista recevra pour la deuxième fois consécutive, couronne une année remplie de succès et saluée par tous comme étant la meilleure depuis qu’il est en activité. 

Photo Daniel Chicot

info-image

Samedi 4 novembre 2017 - Juan Bautista prépare la saison 2018.

L'année 2017 n'est pas encore arrivée à son terme que Juan Bautista pense d'ores et déjà à celle de 2018 qui sera d'une importance capitale pour lui. Après avoir réalisé une saison remarquable, saluée par toute la critique et la profession, Juan Bautista se présente en vedette de la tauromachie et en torero indispensable dans toutes les ferias.

Si Juan Bautista est complètement investi pour ce qui sera 2018, il en est de même pour Jean-Baptiste qui prépare activement les affiches des prochaines ferias de Pâques et du Riz des Arènes d'Arles. Annoncées le vendredi 12 janvier 2018 au Patio de Camargue sur les rives du Rhône, Jean-Baptiste est actuellement en pleine négociations afin de présenter aux aficionados des rendez-vous d'un intérêt majeur.

Juan Bautista et Jean-Baptiste sont donc unis afin que leur saison 2018 respective soit à la hauteur de leurs espérances.

Photo revue taurine 6Toros6

info-image

Lundi 30 octobre 2017 – Juan Bautista reçoit le trophée à l’auteur de la meilleure faena de la Feria de Béziers 2017.

C’est dans le cadre de la Brasserie L’Hallegria que Juan Bautista a reçu le trophée décerné à l’auteur de la meilleure faena de la Feria de Béziers 2017 lors d’une soirée de gala organisée par la Fédération des Clubs Taurins du Biterrois samedi 28 octobre 2017. 

Cette récompense est venue saluer sa prestation face au toro de réserve de l’élevage de José Cruz lors de la traditionnelle corrida de Miura du mardi 15 août 2017 qui enthousiasma le public et qui souligna la saison importante que Juan Bautista a réalisé en 2017. 

Touché et ému par ce trophée, Juan Bautista a renouvelé ses sincères remerciements à l’Afición de Béziers qui l’a toujours soutenu et qui lui a démontré beaucoup d’affection tout au long de sa carrière. 

Photo Paul Hermé, www.torofiesta.com

info-image

Mardi 17 octobre 2017 - Juan Bautista apodéré par Manuel Martínez Erice à partir de la saison 2018.

Après avoir annoncé sa rupture d'un commun accord et de manière la plus cordiale avec ses anciens apoderados Mariano Jiménez et José Ignacio Ramos, Juan Bautista a décidé de confier la suite de sa carrière à Manuel Martínez Erice. 

L'accord, conclus par un traditionnel serrement de mains, court à partir de la présente saison et pour une période indéfinie. 

Photo Sergio Moreno

info-image

Vendredi 6 octobre 2017 - Juan Bautista a mis un terme à une saison 2017 qui a été sublime.

La saison 2017 de Juan Bautista a été sublime. Jamais il n'a atteint un tel niveau de classicisme, de pureté et de profondeur tout au long de l'année. Depuis quelques temps, Juan Bautista réalise sa meilleure saison : 2014 meilleure que 2013, 2015 meilleure que 2014, 2016 meilleure que 2015 et 2017 meilleure que 2016... 

Son ascension, sa progression n'ont pas de limite et comme les grands vins, il s'améliore laissant des œuvres d'art d'une beauté et d'une force picturale incommensurable. Ce qui est certains c’est que les toros qu’il a bien toréé, il l’a fait mieux que jamais. Il y a quelques années en arrière, ses prestations dépendaient de la condition du toro. La différence vient de là. Aujourd’hui, il est capable de transmettre au public avec le toro moyen alors que cela lui était difficile auparavant. 

L'ensemble de ses prestations furent marquées par sa Tauromachie lente, puissante et naturelle, avec des faenas qui sont entrées dans la mémoire collective. Ambato (Equateur), Arles, Nîmes, Vic-Fezensac, Sotillo de la Adrada (Ávila - Espagne), Alicante (Espagne), Istres, Eauze, Mont de Marsan, Tudela (Navarre - Espagne), Dax, Béziers, El Burgo de Osma (Soria - Espagne), Colmenar Viejo (Madrid - Espagne), Sacedón (Guadalajara - Espagne), Bayonne, San Martín de Valdeiglesias (Madrid - Espagne), Madridejos (Tolède - Espagne), Logroño (La Rioja - Espagne), Las Rozas (Madrid - Espagne)... ont été les témoins privilégiés d'un torero en état de grâce et habité par une maturité jamais égalée. 

Les nombreux trophées reçus depuis la fin de la saison prouvent, si cela était nécessaire, l'importante saison réalisée : le prix de la Peña El Quite de Mont de Marsan, celui de Colmenar Viejo (Madrid - Espagne) au triomphateur de la Feria de los Remedios, le Prix Claude Popelin, et le dernier de cette liste, qui en appelle d'autres, aura une connotation particulière. Décerné par la Communauté Autonome de La Rioja (Espagne) à l'auteur de la meilleure faena de la Feria de San Mateo de Logroño (La Rioja - Espagne), ce prestigieux trophée, représenté par une cape de paseo, vient couronner la prestation réalisée face au toro Verdadero de Victorino Martín, lors de laquelle Juan Bautista broda le toreo dans ce qui restera l'une des meilleures faena de l'année 2017. 

Photo Julián López

info-image

Jeudi 28 septembre 2017 - Juan Bautista sera présent à la Feria d'Automne de Madrid (Espagne) face aux redoutables toros d'Adolfo Martín.

Dans le cadre de la Feria d'Automne, Juan Bautista occupera le poste d'Antonio Ferrera encore convalescent à la corrida du dimanche 1er octobre 2017 dans les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) pour affronter les redoutables toros de l'élevage d'Adolfo Martín.

De ce fait, c'est un week-end des plus intenses que Juan Bautista va devoir assumer en combattant samedi et dimanche deux corridas de ce fer si emblématique, l'une des deux en mano a mano, qui mettront fin de la plus belle des manières à une saison des plus importantes.

Ce n'est donc pas trois mais quatre corridas d'Adolfo Martín que Juan Bautista aura combattu cette année. Preuve que Juan Bautista aime les défis et qu'il assume sa condition de torero de premier niveau avec classe.

Photo Javier Alvarado

info-image

Jeudi 28 septembre 2017 – Juan Bautista prépare activement la dernière corrida de la saison.

C’est au Mas de La Chassagne que Juan Bautista a participé au tentadero de plusieurs vaches pour préparer activement la dernière corrida de sa saison exemplaire, pour beaucoup la meilleure de sa carrière, qui aura pour cadre les Arènes de Las Rozas (Madrid – Espagne).

A cette occasion et pour la troisième fois de la saison, il retrouvera les toros de l’élevage d’Adolfo Martín après les avoir combattu le vendredi 9 juin 2017 dans les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) lors de la Feria de San Isidro et avoir connu un triomphe retentissant à Alicante (Espagne) dans le cadre de la Feria de Hogueras le mercredi 21 juin 2017.

Un nouveau geste d’importance à mettre au crédit de Juan Bautista qui une nouvelle fois ne doute pas à affronter des élevages réputés pour leur agressivité pour amener de la diversité en matière de tauromachie et conclure une année qui l’a confirmé au meilleur niveau.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Dimanche 24 septembre 2017 - Juan Bautista, Trophée Ciudad de Logroño à l'auteur de la meilleure lidia de la Feria de San Mateo 2017.

Le Trophée Ciudad de Logroño (La Rioja - Espagne) récompensant le torero ayant réalisé la meilleure lidia de la Feria de San Mateo 2017 a été décerné à Juan Bautista pour le combat mené face au toro Verdadero de l'élevage de Victorino Martín le samedi 23 septembre 2017. 

Photo Carmelo Betolaza

info-image

Mardi 19 septembre 2017 – Juan Bautista, Trophée Claude Popelin, Peña El Quite et Trophée Yiyo décerné au triomphateur de la Feria de Colmenar Viejo (Madrid – Espagne).

C’est dans le cadre du Musée des Cultures Taurines de la Ville de Nîmes bondé de presse, photographes et d'aficionados et en présence de Bernard Angelras, Président des Costières de Nîmes et Adjoint au Maire délégué à l'Hygiène ; Jean-Pierre Clarac, Président de l'Association Claude Popelin ; Chantal de Blignières, secrétaire de l'Association Claude Popelin, André Uson, Président de la Peña El Quite de Mont de Marsan et Daniel-Jean Valade, Adjoint au Maire, délégué à la Culture que Juan Bautista a reçu les trophées Claude Popelin remis au triomphateur et meilleur lidiador de la saison 2016 et celui de la Peña El Quite de Mont de Marsan décerné à l'auteur du meilleur quite de la dernière Feria de la Madeleine 2017.

Deux récompenses qui soulignent la grande et importante saison de Juan Bautista et qui viennent d’être rejoint par le Trophée José Cubero « Yiyo » décerné par la Peña Taurina El Rescoldo au triomphateur de la Feria de los Remedios 2017 de Colmenar Viejo (Madrid – Espagne).

Photo Isabelle Dupin

info-image

Vendredi 15 septembre 2017 - Juan Bautista parrain d'alternative d'Andy Younes à Nîmes.

C'est finalement un arlésien qui donnera l'alternative à un autre arlésien dans le temple des alternatives. Juan Bautista sera le parrain d'Andy Younes et lui concèdera l'alternative samedi 16 septembre 2017 dans les Arènes de Nîmes. Suite aux forfaits de José María Manzanares puis d'Antonio Ferrera, la Société Simon Casas Production à fait appel au triomphateur de la dernière Feria de Pentecôte 2017 pour occuper le poste resté vacant. Juan Bautista sera l'unique matador qui sera doublé lors de la Feria des Vendanges.

Juan Bautista, fier d'être le parrain d'un jeune novillero qu'il a aidé, soutenu et suivi tout au long de son parcours, adresse ses meilleurs vœux de prompt rétablissements à José María Manzanares et Antonio Ferrera avec lesquels il entretient de très bonnes relations.

Photo Mikael Fortes

info-image

Jeudi 14 septembre 2017 – Paroles de Juan Bautista pour la revue taurine Aplausos n° 2084 du lundi 4 septembre 2017.

« Je reviens dans ce qui est en définitive mon arène de prédilection, là où j’ai le plus triomphé et là où je me sens le plus aimé, soutenu, là où le public est le plus nombreux à venir me voir. Après ce qui s’est passé au mois de mai, c’est un plaisir de revenir. A Pentecôte, j’ai vécu des émotions très intenses, j’avais beaucoup de responsabilité car c’était la première fois que j’y combattais six toros en solitaire, ce fut merveilleux. De plus, la dernière Feria des Vendanges a été spéciale également puisque j’ai triomphé face aux toros de Victoriano del Río avec lesquels je m’annonce cette année. L’affiche, avec Ginés Marín qui fait partie des jeunes avec le plus d’ambiance et Pablo Hermoso est très attrayante. En tant qu’aficionado au rejoneo, c’est un luxe de partager cette matinée avec l’un des toreros les plus admirés de l’histoire. La corrida de Nîmes est la dernière course de ma saison en France et j’espère que je pourrais la terminer comme elle le mérite car c’est l’année la plus importante et sonore dans mon pays ».

Avant de retrouver le Colisée Romain, Juan Bautista sera présent cet après-midi à Guadalajara (Espagne) et demain vendredi 15 septembre à Madridejos (Tolède – Espagne). Après Nîmes, il lui restera trois corridas de toros, dont deux seront d’authentiques gestes : Logroño (La Rioja – Espagne) et la Feria de San Mateo où il affrontera une corrida de Victorino Martín, ensuite les Arènes de Corella (Navarre – Espagne) et enfin la dernière, le samedi 30 septembre 2017 à Las Rozas (Madrid – Espagne) et la Feria de San Miguel pour combattre une corrida d’Adolfo Martín.

Photo Grégory Boyer

info-image

Mercredi 13 septembre 2017 - Juan Bautista honoré lors de la prochaine Feria des Vendanges de Nîmes.

A l'occasion de la prochaine Feria des Vendanges de Nîmes, Juan Bautista recevra le dimanche 17 septembre 2017 à 16h00 au Musée des Cultures Taurines deux trophées prestigieux récompensant ainsi la saison 2016 et son importante prestation lors de la dernière Feria de la Madeleine de Mont de Marsan.

En effet, le Trophée Claude Popelin, décerné par toutes les entités taurines de France au meilleur lidiador de l'année taurine 2016 lui sera remis par les membres de l'association éponyme ainsi que le trophée de la Peña El Quite de Mont de Marsan récompensant l'auteur du meilleur quite réalisé à la cape face au toro Palomito de l'élevage de La Quinta auquel il avait coupé les deux oreilles et la queue après une faena époustouflante.

En présence du Sénateur-Maire M. Jean-Paul Fournier, de l'Adjoint à la Culture, M. Daniel-Jean Valade, du Conseiller Municipal délégué à la Tauromachie, aux Festivités et aux Rapatriés, M. Frédéric Pastor, de la presse et d'aficionados, Juan Bautista recevra ces deux distinctions quelques heures après avoir toréé le matin même dans le Colisée Romain qu'il retrouvera après son seul contre six légendaire de Pentecôte qui est entré désormais dans l'Histoire Taurine de la Ville de Nîmes.

Photo Daniel Chicot    

info-image

Lundi 11 septembre 2017 – Juan Bautista fête les 18 ans de son alternative à Arles.

Cela fait 18 ans, jour pour jour, que Juan Bautista a reçu l’alternative des mains des Maestros Espartaco et César Rincón dans les Arènes d’Arles. Quelques minutes après le paseo, et après avoir accueilli le toro Sevillano de l’élevage de Zalduendo, le Maestro d’Espartinas lui céda muleta et épée pour le convertir en Matador de Toros.

Depuis lors, sa carrière est allée crescendo, franchissant les étapes les unes après les autres avec maestría, détermination et passion. Après une année passée loin des pistes en 2004, Juan Bautista a voulu revenir, marquant à partir de ce moment la Tauromachie par un toreo épuré, fait de classe, de profondeur, de lenteur et de pureté. 

Toutes les arènes ont été les témoins privilégiés de son ascension parmi les étoiles du Toreo. Saison après saison, il s’impose comme un torero charismatique, capable de toréer, de s’adapter et de triompher avec tous les encastes sans que l'on puisse déceler la moindre limite...

Ses prestations des dernières saisons sont le reflet de ce qu'il est devenu : un torero en pleine maturité, d'une grande intelligence et connaissances, donnant le meilleur de lui-même comme on l'a vu lors de la dernière Corrida Goyesque d'Arles où, dans un décor original imaginé par le peintre Hervé Di Rosa et un accompagnement musical des plus enlevé orchestré par la Peña Chicuelo II et le trompettiste vénézuelien Pacho Flores, il a littéralement occupé l'espace et l'a rempli de cette maestría qui est sa marque de fabrique.

Photos Daniel Chicot, www.dehesabrava.club et Arènes d'Arles.      

info-image

Mercredi 6 septembre 2017 – Juan Bautista retrouve la Goyesque d’Arles.

Plus que trois jours pour assister à la treizième édition de ce qui est devenu l'évènement taurin mondial, la Corrida Goyesque d'Arles dont la scénographie cette année sera assurée par le peintre Hervé Di Rosa et animée par l'orchestre Chicuelo II et le virtuose de la trompette, le vénézuélien Pacho Flores.

Face aux toros de l'élevage de Domingo Hernández - Garcigrande, El Juli, Juan Bautista et Cayetano écriront l'Histoire de l'Amphithéâtre Arlésien et mettront en lumière notre Art, notre Culture, notre passion.

Photo Isabelle Dupin

info-image

Dimanche 3 septembre 2017 - Juan Bautista triomphe de grande manière dans le Sud-ouest de la France.

Après Mont de Marsan, où il a coupé quatre oreilles et une queue, et Dax, où il a laissé une très grosse impression, Juan Bautista a triomphé de grande manière à Bayonne face aux toros de l'élevage d'El Freixo, propriété du Maestro El Juli, dans le cadre de la Feria de l'Atlantique.

Sa prestation face au quatrième toro, juste de force et de race, fut royale. Avec la torería qui est la sienne et intelligence, Juan Bautista sut s'adapter aux conditions de l'animal et le pousser jusqu'au bout de ses facultés pour en tirer la quintessence, alors même que beaucoup d'aficionados et de professionnels pensaient que la faena n'allait pas atteindre un tel niveau du manque de qualités de son adversaire.

A la suite de ses triomphes majeurs dans les six arènes les plus importantes de France, Arles à Pâques, Nîmes dans le cadre de son seul contre six de la Feria de Pentecôte, Mont de Marsan, Béziers, Dax et Bayonne, Juan Bautista a désormais en ligne de mire la dernière ligne droite de la saison avec des rendez-vous importants comme la Corrida Goyesque d'Arles dans une semaine, la Feria des Vendanges de Nîmes ainsi que d'autres corridas à San Martín de Valdeiglesias (Madrid – Espagne), Guadalajara (Espagne), Madridejos (Tolède – Espagne), Logroño (La Rioja – Espagne) ou encore Corella (Navarre – Espagne). Autant d'occasions pour clôturer une saison remarquable.

Photo André Viard, www.terrestaurines.com

info-image

Jeudi 31 août 2017 – Juan Bautista triomphateur de la Feria de la Virgen de los Remedios de Colmenar Viejo (Madrid – Espagne).

A l'issue de la Feria de La Virgen de los Remedios de Colmenar Viejo (Madrid - Espagne), Juan Bautista a été déclaré triomphateur absolu du cycle ainsi que l'auteur de la meilleure estocade par l'Asociación Cultura Tierra de Toros de Colmenar. 

Deux trophées qui viennent récompenser une prestation majuscule face au toro de l'élevage de Vegahermosa et qui restera comme le moment de référence de cette feria organisée aux portes de Madrid (Espagne). 

Un mois d'août qui s'achève sur des prestations de haut niveau comme Arles, Nîmes pour le seul contre six, Vic-Fezensac, Sotillo de la Adrada (Ávila – Espagne) où il gracia le toro santacolomeño Revoltoso de Rehuelga, Alicante (Espagne), Istres, Eauze, Mont de Marsan, Tudela (Navarre – Espagne), Dax, Béziers ou encore El Burgo de Osma (Soria – Espagne).

A partir de demain, vendredi 1er septembre 2017, la dernière ligne droite de la saison commence. D'autres rendez-vous tout aussi important l'attendent : Sacedón (Guadalajara – Espagne), Bayonne, Arles pour la Corrida Goyesque, San Martín de Valdeiglesias (Madrid – Espagne), Guadalajara (Espagne), Madridejos (Tolède – Espagne), Nîmes, Logroño (La Rioja – Espagne), Corella (Navarre – Espagne) afin de conclure cette saison dont on s'accorde à dire, comme chaque année, qu'elle est sa meilleure...

Photos Chele Ortiz

info-image

Samedi 19 août 2017 - Juan Bautista présent au départ de La Vuelta à Nîmes.

Juan Bautista a été l'un des invités des organisateurs de La Vuelta qui fêtait ce jour, samedi 19 août 2017, son départ depuis Nîmes.

En présence du Ministre de l'Intérieur du Gouvernement Français, M. Gérard Collomb, du Préfet du Gard, M. Didier Lauga, du Sénateur-Maire de la Ville de Nîmes, M. Jean-Paul Fournier, du Maire-Adjoint délégué au Sport M. Julien Plantier et du Directeur de La Vuelta, M. Javier Guillén entre autres personnalités, Juan Bautista a pu assister au contre la montre par équipe qui se déroulait dans les rues de Nîmes avec notamment la traversée de la piste du Colisée Romain.

Cette invitation fut une belle reconnaissance à la saison que Juan Bautista réalise et à sa trajectoire professionnelle.

Photos Administration Juan Bautista

info-image

Vendredi 18 août 2017 - Juan Bautista répète triomphe dans les Arènes d'El Burgo de Osma (Soria - Espagne)

Juan Bautista fut l'auteur d'une nouvelle grande après-midi de toros dans les Arènes d'El Burgo de Osma (Soria - Espagne) hier jeudi 17 août 2017. Prestation d'importance de part la maturité, la maestría et la torería dont il a fait preuve tout au long de l'après-midi.

Il réalisa sur le sable des arènes deux véritable œuvres d'art, exhibition de profondeur et de pureté, toréant de manière relâchée et s'abandonnant totalement.

Il fit vivre à tout le public des instants précieux d'émotion et de magie, entachés par l'information d'un attentat perpétré à Barcelone (Espagne) occasionnant près de 13 morts et d'une centaine de blessés. Juan Bautista par l'intermédiaire de son site officiel apporte tout son soutien et compassion aux victimes de cet acte cruel, brutal et odieux.

Photos Espectáculos Taurinos y Gestión S. L.

info-image

Mercredi 16 août 2017 - Juan Bautista répète demain à El Burgo de Osma (Soria - Espagne)

Après avoir coupé trois oreilles aujourd'hui dans les Arènes d'El Burgo de Osma (Soria - Espagne), qui sont venues récompenser deux faenas réalisées au ralenti avec beaucoup de profondeur et de pureté, Juan Bautista remplacera demain jeudi 17 août 2017 dans ces même arènes de la localité de la Province de Soria (Espagne) Saúl Jiménez Fortes, blessé lors de sa corrida en solitaire dans les Arènes de La Malagueta de Málaga (Espagne).

L'affiche sera donc constituée des matadors de toros Juan José Padilla, Juan Bautista et Paco Ureña pour combattre les exemplaires de la ganadería de Jaral de la Mira.

Photo Espectáculos Taurinos y Gestión S. L.

info-image

Lundi 14 août 2017 - Juan Bautista et son épopée du dimanche 13 août 2017.

La date du dimanche 13 août 2017 restera gravée dans la mémoire de Juan Bautista. En effet, pour la première fois de sa carrière, il toréait deux corridas de toros le même jour, le matin à Dax et l'après-midi à Calatayud (Saragosse - Espagne), deux villes distantes de 444 km.

L'unique façon de pouvoir rejoindre Calatayud dans les temps et être présent au paseo était d'utiliser les moyens aériens et éviter ainsi les tracas de la route. Une organisation des plus précises et contrôlée se mit en place afin de permettre à Juan Bautista de voyager dans les meilleures conditions de sécurité et de rapidité.

Dès l'issue de la corrida de Dax, où il coupa avec force une oreille de son second toro de Montalvo et où il n'a pas souhaité demander la permission de partir avant la fin par respect du public et de ses compagnons de cartel, Juan Bautista se changea directement aux arènes et monta dans une voiture avec l'un de ses apoderados et le valet d'épées pour rejoindre un hélicoptère, direction l'aéroport de Tarbes où un avion privé les attendait pour les mener jusqu'à Saragosse (Espagne).

Dès l'atterrissage à l'aéroport de la capitale d'Aragon, un véhicule était mis à disposition afin d'accompagner Juan Bautista jusqu'aux arènes de Calatayud (Saragosse- Espagne) où il a pu se reposer quelques instants et s'habiller de lumières dans une des dépendances avant de se présenter à l'heure au paseo. Il coupa une oreille de son premier opposant alors que le Président de la corrida lui a fermé la Grande Porte malgré une pétition d'oreille majoritaire du public à l'issue de sa seconde faena.

Demain, une autre corrida des plus importantes et mythique, celle de Miura dans les Arènes de Béziers l'occasion des 120 ans de la Feria d'Août. 

Photos Administration Juan Bautista

info-image

Samedi 12 août 2017 - Juan Bautista se trouve face à un important mois d'Août.

Les prochains jours du mois d'août relèvent du plus grand intérêt pour Juan Bautista. Marqué par trois corridas d'une importance capitale dans les Arènes de Dax, Béziers et Colmenar Viejo (Madrid - Espagne), août sera celui des défis pour Juan Bautista.

A commencer par demain dimanche 13 août 2017 où, pour la première fois de sa carrière, Juan Bautista va toréer deux corridas le même jour. La première, le matin à Dax face aux toros de Montalvo et la seconde à Calatayud (Saragosse - Espagne) pour affronter les toros de Buenvista l'après-midi. 

Ensuite, la traditionnelle corrida de Miura de Béziers le mardi 15 août 2017 marquera l'un des temps forts de la saison taurine en France mais aussi en Espagne. D'une présentation des plus sérieuse et aux armures redoutables, les toros de cet élevage mythique feront face à Juan Bautista qui les combattra en mano a mano avec l'un des meilleurs spécialistes de cet élevage, le Matador de Toros Rafaelillo. 

Enfin pour terminer cet intense mois d'août, Juan Bautista rejoindra les Arènes de Colmenar Viejo (Madrid - Espagne) et la Feria de la Virgen de los Remedios le mardi 29 pour toréer l'affiche phare du cycle avec Alejandro Talavante et Andrés Roca Rey et les toros de Jandilla.

Dax et Calatayud (Saragosse -Espagne), Béziers, Colmenar Viejo (Madrid - Espagne) avec également El Burgo de Osma (Soria -Espagne) le 16 et Sabiote (Jaén - Espagne) le 26, sont autant d'arènes où Juan Bautista pourra montrer la grandeur de sa Tauromachie. 

Photo Administration Juan Bautista  

info-image

Jeudi 10 août 2017 - Juan Bautista face aux redoutables Toros de Miura de Béziers.

Dans cinq jours, Juan Bautista combattra les mythiques toros de l'élevage de Miura en mano a mano avec Rafaelillo, l'un des meilleurs spécialistes de cet encaste si particulier. 

A l'occasion de la célébration des 120 ans de la Feria de Béziers, Juan Bautista a souhaité ajouter à son calendrier un nouveau pari en affrontant des exemplaires de cet élevage légendaire que nous vous présentons aujourd'hui. 

Photos Ismael Sánchez Carrasco

info-image

Vendredi 4 août 2017 – Juan Bautista entre dans les cartels de la Feria de Dax.

La Commission Taurine de Dax l’a rendu officiel : Juan Bautista remplacera le Maestro José María Manzanares lors de la corrida prévue le dimanche 13 août 2017 en fin de matinée.

Suite à l’importante lésion aux cervicales que les docteurs lui ont diagnostiqué, José María Manzanares ne pourra pas être présent au paseo de cette corrida. Juan Bautista a été appelé par la Commission Taurine dacquoise pour prendre le poste resté vacant après ses importantes prestations depuis le début de la saison avec notamment son seul contre six à Nîmes, Arles, Vic-Fezensac, Alicante (Espagne), Istres ou dernièrement sa prestation magistrale à Mont de Marsan où il a coupé trois oreilles et une queue, chose qui n’était pas arrivée depuis 1972.

Pour la première fois de sa carrière, Juan Bautista fera deux paseos dans la même journée : le matin à Dax et l’après-midi à Calatayud (Saragosse – Espagne).

Juan Bautista adresse son plus sincère soutien et ses meilleurs vœux de prompt rétablissement à José María Manzanares avec qui il entretient de bonnes relations.

Photo Bertrand Caritey      

info-image

Vendredi 4 août 2017 – Juan Bautista et la solitude du campo

C’est dans la tranquillité et la solitude du campo que les toreros aiment se retrouver après avoir vécu des moments intenses d’émotion.

Instants de douceur, instants de plaisir, instants privilégiés ceux partagés hier par Juan Bautista face à cette vache de l’élevage de Luc et Marc Jalabert.

Photos Administration Juan Bautista  

info-image

Lundi 24 juillet 2017 - Juan Bautista écrit l'Histoire Taurine à Mont de Marsan.

Depuis 1972, soit 45 ans après que la dernière soit octroyée dans les Arènes du Plumaçon de Mont de Marsan, Juan Bautista a coupée la queue du toro Palomito de l'élevage de La Quinta à l'issue d'une faena majestueuse qui a envoûté les aficionados.

Photo André Viard, www.terrestaurines.com

info-image

Lundi 24 juillet 2017 - Juan Bautista trouve la consécration dans le Sud-ouest de la France.

Le week-end dernier aura été celui de la consécration de Juan Bautista dans le Sud-ouest. Trois corridas en trois jours, trois encastes différents combattus avec une grande torería et une assommante facilité, celle commune aux grands, celle des privilégiés. 

Nul doute que sa prestation du vendredi 21 juillet 2017 dans les Arènes du Plumaçon de Mont de Marsan fait désormais partie de l'Histoire. Deux faenas, trois oreilles et une queue, trophée qui n'avait pas été octroyé dans ces arènes depuis 1972, ont fait chavirer le public qui garnissait en totalité les gradins.  Juan Bautista au sommet de son Art, sans savoir jusqu'où se trouve ce sommet tant il s'améliore d'année en année. Plus qu'une faena, Juan Bautista, en interprétant une œuvre symphonique, aura changé le Plumaçon en un Versailles des merveilles, en une œuvre d'Art à l'état pur, faite d'or et de lumières face à un toro de La Quinta dont il sublima les charges. Historique !

Le lendemain, appelé pour remplacer Andrés Roca Rey mal remis de ses blessures, Juan Bautista a confirmé sa position et son statut de torero incontournable. Sa seconde faena sera une leçon de bien toréer en utilisant les bonnes distances, les hauteurs idoines, la liaison et le temple. Une prestation de haut niveau face à un toro dont personne ne soupçonnait qu'on puisse réaliser une faena d'une telle profondeur. Faena inventée, faena d'un goût exquis, faena sortie de l'au-delà dont Juan Bautista a le secret et dont il fit profiter au public de Mont de Marsan, ravi de voir enfin Juan Bautista à son meilleur niveau et de se rendre compte du grand et important torero qu'il est.

Enfin, le troisième jour, les Arènes de Saint Vincent de Tyrosse, pour la traditionnelle corrida des fêtes, auront été également les témoins du grand moment que Juan Bautista traverse depuis de nombreuses saisons. Face à une corrida sérieuse et âgée de plus de cinq ans, Juan Bautista a montré toute l'étendue de sa tauromachie. Sa prestation fut une véritable leçon à montrer et étudier dans toutes les écoles taurines. Torero de pouvoir, de courage et de pundonor face au premier, torero d'une intelligence rare, d'un classicisme et d'une grande profondeur face au quatrième, Juan Bautista dessina sur le sable les meilleurs muletazos de l'après-midi. Il embarqua le toro dans les plis de sa muleta pour des séries d'une lenteur incroyable, d'une pureté de cristal et d'une torería exemplaire. Malheureusement l'épée ne fut pas au rendez-vous et lui fit perdre deux, voire trois oreilles... 

Mais au-delà de cela, au-delà des oreilles coupées, le plus important est l'image de grand torero qu'il a laissé, l'image d'un torero de grande dimension capable d'affronter avec succès, sans artifice, de manière impeccable et exultante trois élevages différents tels que La Quinta, Torrealta et Hermanos Martínez Pedrés. 

En Tauromachie on appelle cela être une Figura del Toreo.

Photo André Viard, www.terrestaurines.com 

info-image

Mardi 18 juillet 2017 - Juan Bautista retrouve le campo avant Mont de Marsan et Saint Vincent de Tyrosse.

A quelques jours de reprendre le chemin des Arènes et rejoindre le Sud-Ouest de la France pour la Feria de la Madeleine de Mont de Marsan vendredi 21 juillet 2017 où il retrouvera l'élevage de La Quinta et faire ça présentation dimanche 23 juillet 2017 en tant que Matador de Toros dans les Arènes de Saint Vincent de Tyrosse pour la traditionnelle Corrida des Fêtes face aux toros marqués du fer des Frères Martínez Pedrés, Juan Bautista fut l'invité des éleveurs Philippe Pagès et Pascal Mailhan pour tienter deux vaches et un novillo qui donnèrent entière satisfaction tant leurs qualités de noblesse et bravoure furent présente. 

Ce fut l'occasion pour Juan Bautista de savourer de bonnes sensations avant ses rendez-vous importants du prochain week-end qui commencera dès le vendredi matin où les jeunes montois l'attendent pour une séance de toreo de salon en sa compagnie sur le sable des Arènes du Plumaçon. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Vendredi 14 juillet 2017 - Juan Bautista remet officiellement au Musée des Cultures Taurines de la Ville Nîmes le costume de lumières qu'il a porté lors de son triomphal seul contre six dans le Colisée Romain.

Hier jeudi 13 juillet 2017, le Musée des Cultures Taurines de la Ville de Nîmes accueillait Juan Bautista qui officialisait le prêt de son costume de lumières créé par le couturier Christian Lacroix et confectionné dans les ateliers de la Sastrería de Toreros Fermín de Madrid (Espagne) à l'occasion du seul contre six du dimanche 4 juin 2017 dans le cadre de la Feria de Pentecôte qui fut le théâtre de sa douzième Porte des Consuls et la cinquième consécutive.

Entouré du Député Européen M. Franck Proust et de nombreux Adjoints et Conseillers Municipaux dont M. Daniel-Jean Valade, Adjoint Délégué à la Culture, M. Frédéric Pastor, Conseiller Municipal délégué aux Festivités, aux Rapatriés et à la Tauromachie ainsi que Messieurs Bernard Angelras, Anthony Chaze, Julien Plantier et Laurent Burgoa, Monsieur Le Sénateur Maire Jean-Paul Fournier a reçu ce prêt à sa juste valeur dans le cadre de l'exposition Quand Christian Lacroix habillait Carmen visible du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00 jusqu'au dimanche 24 septembre 2017 inclus.

Pour Juan Bautista : "Ce costume est une véritable œuvre d'art et je me réjouis qu'il puisse intégrer cette très belle exposition afin qu'il puisse être admiré par un très grands nombre de visiteurs, aficionados ou pas." Ce costume est le fruit de la collaboration entre deux artistes issus de milieux différents, celui de la Haute Couture et de la Tauromachie et porté par un autre artiste Juan Bautista. Pièce unique, cet habit de lumières est la symbiose entre la virtuosité de Christian Lacroix et la maestría d'Antonio López Fuentes, Directeur de la Sastrería Fermín.

A l'issue de cette réception, en présence de nombreux aficionados et journalistes de la presse écrite et parlée, Monsieur le Sénateur-Maire Jean-Paul Fournier a offert à Juan Bautista, à l'occasion de son très récent anniversaire, une Epreuve d'Artiste du très renommé peintre Lucien Coutaud intitulée L'Œil de la Lune. Par cette œuvre, assez rare, d'une grande beauté et réservée aux personnalités les plus importantes, la Ville de Nîmes a souhaité rendre un hommage appuyé envers Juan Bautista pour son geste, ses nombreux triomphes obtenus sur la piste du Colisée Romain et son implication en tant que Matador de Toros.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Dimanche 9 juillet 2017 - Juan Bautista retrouve les Arènes Nimeño II d'Eauze.

Juan Bautista a retrouvé la saveur du triomphe hier samedi 8 juillet 2017 dans les Arènes Nimeño II d'Eauze pour sa 600ème corrida en tant que Matador de Toros suite à une prestation des plus aboutie lors de laquelle il a coupé les deux oreilles de son premier toro de l'élevage de La Dehesilla. Deux oreilles qui auraient pu être trois sans un refus incompréhensible du président à accorder un pavillon supplémentaire à l'issue de la seconde faena qui fut en tout point parfaite et dont la pétition fut majoritaire.

La veille dans les Arènes de Pampelune (Navarre - Espagne) dans le cadre de la Feria de San Fermín, la corrida de Cebaga Gago développa un grand danger. Juan Bautista démontra un savoir faire, une tranquillité et une facilité déconcertante face aux difficultés présentées par les toros. Sa prestation fut soulignée et relayée par l'ensemble de la presse spécialisée espagnole et française qui mis en avant la grande capacité de Juan Bautista à cacher les défauts de ses adversaires, même si certains en France n'ont pas su ou voulu voir le niveau qu'il a atteint.

En ce jour de triste anniversaire de la disparition de Víctor Barrio, quel meilleur hommage un torero puisse faire à un compagnon de cartel de se comporter en torero face au danger et de triompher de belle manière...

Photo André Viard, www.terrestaurines.com  

info-image

Vendredi 30 juin 2017 – Juan Bautista et le toro Revoltoso de l’élevage de Rehuelga.

Les images de la faena construite par Juan Bautista au toro Revoltoso de l’élevage de Rehuelga dont il a obtenu la grâce dans les Arènes de Sotillo de la Adrada (Ávila – Espagne) le dimanche 11 juin 2017, cédées par l’émission taurine Grana y Oro de Castilla y León Televisión, montrent le niveau de pureté, de classicisme et de torería atteint par Juan Bautista qui réalise une nouvelle saison de très haut niveau.

Même s’il ne s’agit pas d’une arène de première catégorie, il n’en demeure pas moins que la qualité de la tauromachie de Juan Bautista est bien présente, et avec elle, cette classe naturelle dont Juan Bautista fait preuve corrida après corrida.

Après sa prestation majuscule dans les Arènes Le Palio d’Istres, où il a coupé pas moins de quatre oreilles, la San Fermín avec son importante Feria del Toro de Pampelune (Navarre – Espagne) le vendredi 7 juillet et la traditionnelle corrida dans les Arènes Nimeño II d’Eauze le lendemain l’attendent pour poursuivre un mois de juillet des plus significatif.    

Photo www.dehesabrava.club  

info-image

Mercredi 21 juin 2017 - Juan Bautista retrouve les toros d'Adolfo Martín pour la Feria de Hogueras d'Alicante (Espagne) et sort en triomphe par la Grande Porte.

Juan Bautista a coupé une oreille de chacun de ses deux adversaires lors de la première corrida de la Feria de Hogueras dans les Arènes d'Alicante (Espagne). Juan Bautista a réalisé une importante prestation en comprenant à la perfection ses deux opposants et toréant avec relâchement, intelligence, classicisme et pureté. Très investi dans les deux faenas, Juan Bautista toréa au ralenti, donnant du rythme, de la cadence et de l'épaisseur à chacun des muletazos qu'il dessina sur les deux cornes.

Après avoir gracié le toro Revoltoso de l'élevage de Rehuelga dans les Arènes de Sotillo de la Adrada (Ávila - Espagne), Juan Bautista sort en triomphe par la Grande Porte des Arènes d'Alicante (Espagne), Grande Porte partagée avec Manuel Escribano.

Photo Simon Casas Production

info-image

Samedi 17 juin 2017 - La Tauromachie est en deuil

C'est avec une immense douleur et une extrême tristesse que nous avons appris aujourd'hui le décès du Matador de Toros Iván Fandiño des suites d'un gravissime coup de corne infligé par un toro de l'élevage de Baltasar Ibán dans les Arènes Maurice Lauche d'Aire sur l'Adour.

Juan Bautista, très touché, peiné et choqué par cette terrible nouvelle, adresse toutes ses sincères condoléances à la famille, aux proches et aux amis du torero d'Orduña (Vizcaya - Espagne).

Repose en paix Torero.

info-image

Dimanche 11 juin 2017 - Juan Bautista gracie le toro Revoltoso, n° 22, de l'élevage de Rehuelga

Ce dimanche 11 juin 2017 fera date dans la carrière de Juan Bautista et dans celle des Arènes de Sotillo de la Adrada (Ávila - Espagne).

Pour la dix-neuvième fois de sa carrière, Juan Bautista a obtenu la grâce du toro Revoltoso de l'élevage de Rehuelga après une faena qui rentrera dans l'Histoire. Toro et Torero ont été à l'unisson pour créer une œuvre d'art majeure.

Après l'exceptionnelle corrida en solitaire de Nîmes, la prestation de haut niveau à Vic-Fezensac et la très décevante corrida d'Adolfo Martín dans les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) où il n'a eu aucune option de triomphe face à des toros dangereux, fade et sans transmission, Juan Bautista a su déployer toute sa belle et pure tauromachie et sublimer les meilleures qualités que le toro possédait aujourd'hui.

Demandez à un peintre de créer une œuvre d'art sans toile ni pinceau... En revanche, remettez-lui les meilleurs éléments, et il saura sublimer la toile. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui. Alors que deux jours avant à Madrid, Juan Bautista n'avait pas eu la matière première adéquate, aujourd'hui, le sort en a voulu autrement et il a pu créer une œuvre majestueuse qui a eu comme résultat d'obtenir la grâce du toro Revoltoso, n° 22, de l'élevage de Rehuelga.

Photo www.dehesabrava.club 

info-image

Dimanche 11 juin 2017 - Juan Bautista et le Colisée Romain de Nîmes

La prestation de Juan Bautista lors de son seul contre six du dimanche 4 juin 2017 dans le Colisée Romain de Nîmes à l'occasion de la Feria de Pentecôte fut magistrale. La grande dimension dont il a fait preuve est à l'image du plein que les arènes ont enregistré pour cette corrida exceptionnelle.

Deux faenas de rêves, quatre autres démontrant investissement, implication et honneur ont suscité l'intérêt de l'ensemble des spectateurs tout au long de l'après-midi. 

Ce fut la meilleure entrée de toutes les corridas à pied du cycle de Pentecôte, édition 2017 et pour Juan Bautista la douzième Porte des Consuls et la cinquième consécutive.

Photo DR

info-image

Lundi 5 juin 2017 - Juan Bautista annoncé à la Feria de San Fermín de Pampelune (Navarre - Espagne)

Cela a été annoncé aujourd'hui par la Casa de Misericordia, Juan Bautista fera le paseo le vendredi 7 juillet 2017 dans les Arènes de Pampelune (Navarre - Espagne) dans le cadre de la Feria de San Fermín pour affronter une redoutable corrida portant le fer de la ganadería de Cebada Gago.

Après avoir donné une grande dimension durant son seul contre six de dimanche dernier dans les Arènes de Nîmes et avoir franchi pour la douzième fois la tant convoitée Porte des Consuls, et la cinquième fois consécutive, Juan Bautista ajoute un nouveau geste à son agenda. 

Valencia (Espagne), Arles, Nîmes, Madrid (Espagne), Bayonne, Mont de Marsan et maintenant Pampelune (Navarre - Espagne), les arènes de première catégorie démontrent l'importance de la saison 2017 de Juan Bautista.

Photo Christine Nuel

info-image

Mercredi 31 mai 2017 – Juan Bautista accueille les toros de son encerrona dans le Colisée Romain de Nîmes

Depuis samedi dernier, les toros de la Feria de Pentecôte 2017 sont arrivés dans les corrals des Arènes de Nîmes, et avec eux, bien sûr, les six qui seront combattus par Juan Bautista lors de son encerrona prévue le dimanche 4 juin 2017 à 18h00.

Six toros sérieux, chacun dans le type zootechnique de leur origine, qui forment un lot de respect, digne de l’importance du Colisée Romain et du geste de Juan Bautista qui a apporté un soin tout particulier dans la préparation de cette corrida exceptionnelle.

Parladé, Pedraza de Yeltes, Carmen Lorenzo, Garcigrande, La Quinta et Jandilla sont les six élevages de renom retenus pour cette corrida de gala. Habillé pour la circonstance par le grand couturier arlésien Christian Lacroix qui a créé le costume de lumières ce qui donne encore plus de prestige à l’événement, et dont les broderies ont été réalisées par la Sastrería de Toreros Fermín de Madrid (Espagne), Juan Bautista est prêt à poursuivre l’histoire d’amour qui le lie avec l’Amphithéâtre et la Ville de Nîmes.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Jeudi 25 mai 2017 - Juan Bautista exécute pour la première fois devant un toro un nouveau quite à la cape

C'est dans le cadre des Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne), à l'occasion de la Feria de la San Isidro 2017, que Juan Bautista étrenna un nouveau quite qu'il avait peaufiné lors des nombreuses tientas auxquelles il avait participé tant en France qu'en Espagne.

Face au quatrième toro de l'élevage de Núñez del Cuvillo, et pour répondre à un quite d'Alejandro Talavante, Juan Bautista s'avança et réalisa cette nouvelle série de passes à la cape que la presse, les professionnels et aficionados ont vite baptisé la Jalabertiña.

Dans sa volonté de nouveauté et d'originalité, Juan Bautista a fait un nouvel apport à la Tauromachie.

Photo Javier Alvarado

info-image

Mardi 23 mai 2017 - Juan Bautista et la dernière ligne droite avant de retrouver Madrid (Espagne)

Derniers préparatifs, dernières mises au point, dernière ligne droite pour Juan Bautista avant de revenir aux Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) dans le cadre de la Feria de San Isidro.

Dernières tientas où, invité dans l'élevage de Loreto Charro il a retrouvé le jeune prodige Marco Pérez, élève de l'Ecole Taurine de Salamanque (Espagne) après avoir organisé sa présentation en France lors du Salon du Toro précédent la Feria de Pâques 2017 à Arles.

Juan Bautista entame un cycle de corridas importantes, entre Madrid (Espagne) le mercredi 24 mai, puis le seul contre six de Nîmes le dimanche 4 juin, suivi d'une corrida très sérieuse d'Alcurrucén dans le temple du torismo français, les Arènes de Vic-Fezensac, le lundi 5 juin pour rejoindre à nouveau les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) et la non moins sérieuse corrida d'Adolfo Martín.

Quatre corridas, quatre arènes de première catégorie dont deux dans les arènes les plus importantes au monde. Juan Bautista fait face à son destin.  

Photo Isma Sánchez

info-image

Vendredi 19 mai 2017 - Juan Bautista poursuit le chemin qui l'amène vers Madrid (Espagne) et Nîmes

Inlassablement, passionnément, Juan Bautista poursuit sa préparation qui va le mener jusqu'aux Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) et de Nîmes.

En recherche absolue d'innovation et d'originalité, Juan Bautista cherche au plus profond de la Tauromachie des suertes qui avaient été oubliées...

Sans mettre de côté les fondements de la Tauromachie la plus pure et la plus classique dont il est l'un des meilleurs représentants, Juan Bautista continue sa quête qui l'amène vers les sommets.

Photo Ignacio Perelétegui  

info-image

Mardi 16 mai 2017 - Juan Bautista et les vaches de Mickaël Fabre

C'est aujourd'hui, mardi 16 mai 2017, dans les arènes privées du Mas de Sire, propriété de Michel Barcelo et situé sur la commune de Quissac, que Juan Bautista s'est mesuré aux vaches sérieuses et âgées de Mickaël Fabre, marquées du fer de Sanchez Arjona.

Possédant d'importantes qualités de bravoure et de noblesse, demandant un placement des plus précis et une concentration de tout les instants, les quatre représentantes de l'élevage de Mickaël Fabre, toutes âgées entre 13 et 15 ans, ont permis à Juan Bautista de réaliser des faenas de grandes intensités et d'une profondeur extrême.

S'investissant dans chaque muletazo, donnant l'ampleur que ces vaches méritaient et toréant avec pureté, lenteur et cadence, Juan Bautista fit étalage de sa science en sublimant chacune des charges franches et douces de ses mères de toros de combat.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Dimanche 14 mai 2017 - Juan Bautista permet à la ganadería de Bernard Taurelle d'obtenir un nouveau semental

C'est dans le cadre du Mas de La Chassagne que Juan Bautista a poursuivi sa préparation aujourd'hui dimanche 14 mai 2017, en vue de ses deux prochaines corridas à Madrid (Espagne) et Nîmes pour lesquelles il apporte un soin tout particulier et un grand investissement.

Face à deux vaches de Luc et Marc Jalabert, dotées de qualités de bravoure et de noblesse qui feront d'elles de futures mères de toros de combat, Juan Bautista a toréé avec beaucoup de sentiments et de classe. Sur de sa Tauromachie et de ses facultés, il a sublimé les charges des deux représentantes marquées du fer du J.

Profitant de la présence de Juan Bautista avant son départ pour l'Espagne, Bernard Taurelle avait amené un de ses novillos, portant le n° 13, afin de tester ses qualités. Démontrant une grande bravoure, s'élançant à quatre reprises sur le cheval de picador avec classe, la dernière traversant toute la piste, et développant beaucoup de noblesse, de fixité et de transmission, Juan Bautista s'investit totalement pour mettre en exergue les aptitudes importantes du novillo qui va devenir rapidement le prochain semental de l'élevage.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Samedi 13 mai 2017 - Juan Bautista brode la tauromachie face aux excellentes becerras de Bernard Taurelle

C'est dans le cadre enchanteur de l'élevage de Bernard Taurelle et famille situé sur la commune de Saint Just que Juan Bautista a participé à une tienta d'un très grand niveau, digne des plus grands élevages d'Espagne.

Profitant au maximum des charges inlassables et de grande classe des vaches de Bernard Taurelle, dotées de bravoure, noblesse et transmission, et en présence de représentants de la Ville de Nîmes, M. Daniel-Jean Valade, Adjoint au Maire Délégué à la Culture, M. Frédéric Pastor, Conseiller Municipal Délégué à la Tauromachie et M. Jean-Albert Chièze, Directeur de Cabinet et de plusieurs amis de l'éleveur, Juan Bautista a donné un véritable récital de tauromachie, essayant même quelques nouveaux enchaînements de muletazos et toréant avec énormément de plaisir, de lenteur et de profondeur.

A quelques jours de retrouver les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) le mercredi 24 mai 2017et la Feria de San Isidro pour sa première corrida du cycle face aux toros de Núñez del Cuvillo, et le Colisée Romain de Nîmes pour son encerrona du dimanche 4 juin 2017 face à six toros d'encastes différents dans le cadre de la Feria de Pentecôte pour ce qui sera l'événement majeur de la feria et de la saison, Juan Bautista continue sa préparation avec dynamisme, confiance et autorité. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Mardi 9 mai 2017 - Juan Bautista présente son encerrona de Nîmes à l'Ambassade de France à Madrid (Espagne)

La Résidence de l'Ambassadeur de France en Espagne a accueilli hier la présentation de l'événement culturel qui aura lieu dans le Colisée de Nîmes le 4 juin prochain lors duquel Juan Bautista combattra en solitaire six toros d'autant d'encastes différents, habillés pour la circonstance d'un costume de lumières spécialement créé pour l'occasion par le couturier Christian Lacroix.

“C'est l'union de trois génies”, souligna son Excellence Yves Saint-Geours, Ambassadeur de France en Espagne. “Juan Bautista devant le toro, Christian Lacroix pour la création et Simon Casas en tant que producteur d'un événement sans aucune mesure.”, déclara t'il avant d'affirmer : “La France considère La Culture Taurine comme une manifestation plastique qui regroupe des valeurs de la société”.

“Juan Bautista et Simon Casas représentent les axes culturels de la France”, admit l'Ambassadeur qui s'est senti “très flatté” de leur visite à sa résidence.

Juan Bautista - qui était accompagné de sa fille aînée Liza - remercia l'Ambassadeur de l'accueillir dans sa maison et reconnut : “Être un privilégié de faire partie d'une génération de toreros français qui traversent les frontières et qui ouvrent la Tauromachie au reste du monde”. Le torero d'Arles relata ses souvenirs avec Nîmes et confessa : “Le 4 juin prochain, je réaliserais l'un de mes rêves dans un lieu où j'ai pu exprimer le meilleur de moi-même et où j'ai signé quelques unes de mes meilleures œuvres.”

Pour sa part, Simon Casas, porte drapeau de la France Taurine et Culturelle, conclut la réception par des paroles pleines de symboles : “Il y a quelques années, cela aurait été impossible d'organiser une réception de cette envergure à la Résidence de l'Ambassadeur de France. Aujourd'hui, nous sommes réunis en tant qu'exemple de ce que nous faisons en France, montrer le chemin, ouvrir les frontières et démontrer que la culture des toros est la culture de la vie, de la création et du futur”.

La réception - qui prit fin par un cocktail servi dans les jardins de la Résidence - fut suivie par une centaine d'invités issus des différents milieux de la culture, à savoir des représentants d'entités taurines de la Communauté de Madrid, des équipes de la direction des Arènes de Las Ventas, de la Fondation du Toro de Lidia, des éleveurs, ainsi que des invités du monde de la mode, du sport et du cinéma. 

Photo Julián López

info-image

Dimanche 23 avril 2017 - Juan Bautista et Nîmes

De Tanguisto à Soleares, 18 ans d'idylle.

Arles a vu naître l'homme, Nîmes a vu naître le torero. La carrière de Juan Bautista a vraiment commencé là, sous la bulle de l'amphithéâtre gardois, au cœur de l'hiver 1999. La grâce de Tanguisto avait ému le maestro Ortega Cano aux larmes et mis en alerte toute la planète taurine. Le "petit Jalabert" était devenu "Juan Bautista". Quatre mois plus tard, Madrid lui ouvrait sa grande porte. Nîmes, Madrid : deux capitales taurines venaient de le consacrer prince des novilleros. Madrid, Nîmes : en dehors de sa ville d'Arles, c'est aujourd'hui encore dans ces deux arènes qu'il se sent le mieux. Qu'il est a gusto, "à son goût". Qu'il sait mieux qu'ailleurs être lui. Qu'il parvient à merveille à diluer dans son art épuré le poids de la responsabilité de toréer ici et là-bas. Dans ces deux histoires d'amour, Nîmes est sans doute la plus démonstrative. La preuve par les chiffres : après l'indulto de Tanguisto, Juan Bautista y a fait 31 paseos, y a coupé 51 oreilles, 2 queues, et a ouvert 11 fois la Porte des Consuls. Les effluves de sa faena au toro de José Vázquez Catavino, en 2008, chatouille encore les narines des aficionados. Et que dire du chef d'œuvre né en septembre dernier entre les cornes du toro de Victoriano del Río Soleares ? Jamais Juan Bautista n'avait toréé avec autant de douceur, d'inspiration et de sentiment. Résultat : deux oreilles et la queue, et une quatrième Porte des Consuls consécutives. Il fallait pour les retrouvailles entre le public nîmois et le matador arlésien un événement à la hauteur du lien qui les unit désormais. Il fallait que Juan Bautista, pour ce 40ème anniversaire de l'alternative de Nimeño II qu'il admirait tant, soit seul au paseo, le 4 juin 2017, pour écrire sur le sable les prochaines pages de cette longue histoire d'amour.

Photos Daniel Polo et Laurent Deloye, www.corridafrance.net

info-image

Jeudi 20 avril 2017 - Juan Bautista présente son seul contre six à Nîmes

C'est dans le cadre de la salle des mariages de la Mairie de Nîmes, que Juan Bautista a présenté, aujourd'hui jeudi 20 avril 2017, ce que sera la corrida en solitaire dont il va être le protagoniste le dimanche 4 juin 2017 à 18h00, en pleine effervescence de la prochaine Feria de Pentecôte.

Et c'est bien d'un mariage d'amour auquel nous a convié Juan Bautista, un mariage entre Arles et Nîmes, deux villes qu'il porte dans son cœur et pour lesquelles il voue une affection toute particulière. La première parce qu'il y est né et où il a grandit et la seconde parce qu'il y a connu des triomphes retentissants et parce que son épouse et ses deux enfants y sont venus au monde.

En présence du Sénateur-Maire, M. Jean-Paul Fournier, du Conseiller Municipal, Délégué à la Tauromachie, M. Frédéric Pastor, du Maestro Curro Caro, représentant la société Simon Casas Production, Juan Bautista a dévoilé quelques détails concernant l'organisation de cette corrida.

Devant un parterre de journalistes venus nombreux et d'aficionados, Juan Bautista a également présenté l'affiche créée spécialement pour l'occasion par le grand couturier Christian Lacroix qui a ému l'assistance et le vidéo clip réalisé par Romain Bofi qui a laissé une forte impression.

Photo Daniel Chicot    

info-image

Vendredi 14 avril 2017 - A Juan Bautista le Trophée de la Commission Taurine d'Arles

C'est dans le cadre de la Mairie d'Arles et à l'occasion du lancement de la Feria de Pâques, que Juan Bautista a reçu des mains de Mme Sandra Monteils, Présidente de la section Tauromachie, le Trophée de la Commission Taurine d'Arles décerné au torero triomphateur de la saison 2016 dans les Arènes du bord du Rhône.

En présence de M. Le Maire, Hervé Schiavetti, de la Reines d'Arles, Mandy Graillon accompagnée de ses demoiselles d'honneur et du Président des Commissions Taurines Tauromachie et Course Camarguaise d'Arles, M. Jacky Boyer, Juan Bautista s'est montré heureux et honoré de recevoir ce trophée d'une grande importance pour lui.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Vendredi 14 avril 2017 - A Juan Bautista le trophée de l'Association Française des Vétérinaires Taurins

C'est dans le cadre du Salon du Toro d'Arles et à l'occasion du Bolsín Taurin organisé par sa peña que Juan Bautista a reçu le Trophée de l'Association Française des Vétérinaires Taurins décerné au torero respectant le mieux le toro de combat.

En présence de membres de l'association, et après quelques mots retraçant sa carrière, Juan Bautista a reçu des mains de M. Gérard Bourdeau, cette récompense qui n'avait pas été octroyée lors de la saison passée.

Photo Administration Juan Bautista

 

info-image

Jeudi 13 avril 2017 - Juan Bautista inaugure la salle d'attente des urgences pédiatriques du Centre Hospitalier d'Arles

Ce mercredi 12 avril au matin, en présence de M. Hervé Schiavetti, Maire d'Arles et Président du Conseil de Surveillance, de M. Laurent Donadille, Directeur du Centre Hospitalier et de membres du Collectif CorridaFrance, le Maestro Juan Bautista, parrain de l'association, a coupé le ruban inaugural, officialisant ainsi l'existence de ce nouvel espace d'accueil destiné aux enfants nécessitant une visite aux Urgences du Centre Hospitalier d'Arles.

Cet espace a été financé grâce aux bénéfices de la Tombola Caritative 2016 organisée par le Collectif CorridaFrance, soit une somme de 3500 euros. Nous remercions les Maestros Juan Bautista, Sébastien Castella et José María Manzanares pour les lots qu'ils ont bien voulu nous confier.

Nous remercions toutes les personnes qui, de près ou de loin, nous ont aidé dans l'organisation de cette tombola. Et bien entendu, toutes les personnes ayant acheté des tickets de tombola dont on sait qu'ils font malheureusement plus de perdants que d'heureux gagnants... Le projet financé par l'édition 2017 de notre tombola caritative, vous sera présenté ultérieurement.

Photo Laurent Deloye, www.corridafrance.net

info-image

Mercredi 12 avril 2017 - Juan Bautista retrouve les toros de Miura de Béziers

A l'occasion de la commémoration des 120 ans de la Feria de Béziers, Juan Bautista retrouvera les mythiques toros de l'élevage de Miura en mano a mano avec le Matador de Toros Rafaelillo pour ce qui sera l'événement de la feria biterroise et l'un des plus importants de la saison 2017.

Après les avoir rencontrés pour la première fois dans le Colisée Romain de Nîmes en 2009, puis après avoir combattu un exemplaire lors de son seul contre six dans les Arènes d'Istres en 2013, auquel il avait coupé une oreille, et les avoir retrouvés en 2014 dans les arènes de Béziers pour un mano a mano avec Javier Castaño à l'issu duquel il était sorti en triomphe, Juan Bautista fera face à ces toros de légende le mardi 15 août 2017 en clôture de la Feria.

Un geste important quand on connaît le sérieux de la présentation des toros de Miura à Béziers et qui démontre une nouvelle fois la volonté de Juan Bautista de s'annoncer face à des élevages réputés difficiles.

Photo Laurent Deloye, www.corridafrance.net

info-image

Dimanche 9 avril 2017 - Juan Bautista et la présentation de Marco Pérez en France

La Tauromachie est faite de moments d'émotion et de découvertes. Et aujourd'hui, les aficionados présents lors de l'inauguration du Salon du Toro aux corrals du Sonnailler d'Arles ont assisté à la présentation en France du phénomène Marco Pérez, élève de l'Ecole Taurine de Salamanque (Espagne).

Agé de huit ans, et dans le cadre d'une Classe Pratique avec entrée gratuite, le très jeune Marco Pérez a causé une grosse impression en toréant de façon sensationnelle un becerro de l'élevage des Frères Gallon. Autant à l'aise à la cape qu'à la muleta, l'élève de l'Ecole Taurine de Salamanque (Espagne) a subjugué le public avec son sens inné de la lidia et du spectacle.

Marco Pérez, en compagnie de ses deux compagnons de cartel, Diego et Ramón, ont marqué les esprits à quelques jours du début de la Feria de Pâques et sont sortis en triomphe devant un public totalement conquis. Juan Bautista, instigateur de cette présentation qui fera date dans l'Histoire de la Tauromachie, gardera pour longtemps dans la mémoire, ces images correspondant à la naissance d'un grand torero.

Photo Laurent Deloye, www.corridafrance.net

info-image

Vendredi 7 avril 2017 – Juan Bautista seul contre six à Nîmes

C’est hier que Simon Casas a rendu officiel la corrida lors de laquelle Juan Bautista affrontera en solitaire six toros d’élevages différents le dimanche 4 juin 2017 de la Feria de Pentecôte.

Pour la première fois à Nîmes, et la sixième fois de sa carrière, Juan Bautista s’enfermera seul face à six exemplaires choisis parmi les fers les plus emblématiques et prestigieux tels que Parladé, Pedraza de Yeltes, Carmen Lorenzo, La Quinta, Garcigrande et Jandilla.

En présence de M. le Sénateur Maire Jean-Paul Fournier, Simon Casas, du Conseiller municipal délégué à la Tauromachie et aux Festivités, M. Frédéric Pastor, de l’Adjoint à la Culture, M. Daniel-Jean Valade et de l’artiste Loren, qui a créé l’affiche des Ferias de Nîmes 2017, Juan Bautista a dit tout son bonheur et la grande responsabilité qui est la sienne de revenir à Nîmes de cette façon après ses triomphes importants de l’année dernière.

Devant un parterre de journalistes et d’aficionados qui garnissait en totalité la salle du Conseil Municipal de la Mairie de Nîmes, Juan Bautista a donné rendez-vous lors de la seconde quinzaine du mois d’avril pour une conférence de presse où tous les détails de cet événement seront communiqués et où seront présentés l’affiche spécialement créée par le couturier Christian Lacroix et le vidéo clip promotionnel réalisé par Romain Bofi.

Photo Daniel Chicot

info-image

Mardi 4 avril 2017 - Juan Bautista au campo avant de retrouver Arles

Ces quatre derniers jours furent intenses en entraînement pour Juan Bautista lors desquels il fut accueilli dans les élevages de Fernando Peña Catalán, de Garcigrande, du Maestro Niño de la Capea, de Pedraza de Yeltes et de La Quinta où il a pu tienter les filles du toro Golosino qu'il gracia en 2013 à Istres.

Quatre jours mis à profit par Juan Bautista pour préparer de la meilleure manière son retour dans les Arènes d'Arles à l'occasion de la première corrida de la Feria de Pâques du samedi 15 avril 2017.

Après son triomphe retentissant où il coupa quatre oreilles et une queue lors de la Corrida Goyesque de l'an dernier, Juan Bautista revient dans ses arènes avec cette volonté farouche de marquer encore plus l'histoire de l'Amphithéâtre arlésien.

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Samedi 1er avril 2017 - Juan Bautista chez Fernando Peña Catalán

C'est dans l'élevage de Fernando Peña Catalán, situé sur la municipalité de Calera y Chozas (Tolède - Espagne) que Juan Bautista continue son entraînement et sa préparation en vu de son rendez-vous avec les Arènes d'Arles le samedi 15 avril 2017 pour ce qui sera la corrida d'ouverture de la Feria de Pâques.

Face aux vaches et à un toro de cet élevage qu'il connaît très bien pour y avoir triomphé avec à de nombreuses reprises, Juan Bautista confirme jour après jour sa grande forme et son envie perpétuelle de s'améliorer afin de s'approcher de ce qu'il recherche le plus : la perfection de sa tauromachie.

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Dimanche 26 mars 2017 - Juan Bautista et les représentants de l'Afición Italienne

C'est en compagnie d'un groupe d'amis du Club Taurin Italien que Juan Bautista a tienté aujourd'hui dimanche 26 mars 2016, trois vaches de l'élevage des Héritiers de Christophe Yonnet dans les arènes privées du Mas de La Bélugue.

Trois vaches qui ont démontré les caractéristiques de leur encaste si représentatif du fer de Yonnet qui fait partie des noms les plus emblématique de France.

Juan Bautista, dans sa volonté de se mesurer à différents types d'encastes tout au long de ses nombreuses saisons, poursuit avec opiniâtreté et ambition sa préparation pour la présente saison 2017.

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Samedi 25 mars 2017 - Juan Bautista rencontre sa peña

C'est par un temps maussade, mais rattrapé par la chaleur de la convivialité, que Juan Bautista a retrouvé les membres de sa peña d'Arles pour la traditionnelle Fiesta Campera organisée en début de saison au Mas de La Chassagne.

Face à une vache et un novillo de l'élevage de Luc et Marc Jalabert, Juan Bautista a pu toréer pour le bonheur des invités qui ont pu l'approcher et échanger avec lui après ses premières prestations de l'année 2017 à Ambato (Equateur) et Valencia (Espagne) et à quelques semaines de la Feria de Pâques d'Arles où il ouvrira la première corrida du cycle.

C'est au moment de l'apéritif, et après l'Assemblée Générale de la Peña Juan Bautista, que Patrick Colléoni, Président de l'Association des Critiques Taurins de France et Thierry Ripoll, Président de l'Assocation Torería, ont remis à Juan Bautista leur trophée respectif récompensant son exceptionnelle saison 2016.

La Peña Juan Bautista, créée il y a de cela vingt ans, est toujours aussi proche de son torero, et lui montre année après année une totale fidélité et un important soutien.

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Jeudi 16 mars 2017 – Juan Bautista et les trophées d’Ambato (Equateur)

Alors qu’il n’avait pas pu assister à la cérémonie de remise des prix de la dernière Feria d’Ambato (Equateur), Juan Bautista a pu récupérer les différents trophées qui lui ont été décerné à l’issue de la Feria de las Flores y las Frutas.

Les deux trophées au Triomphateur de la Feria, celui au meilleur toreo de cape, avec un cadre qui s’est ajouté, vont rejoindre les très nombreuses récompenses que Juan Bautista a reçu tout au long de sa carrière.

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Mercredi 8 mars 2017 - Juan Bautista sera présent lors de la Feria de San Isidro à Madrid (Espagne)

Simon Casas, Producteur des Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne), a rendu officiel ce jour, mercredi 8 mars 2017, les cartels de la prochaine Feria de San Isidro de la capitale espagnole qui s'étendra du jeudi 11 mai au dimanche 11 juin 2017.

Juan Bautista fera deux paseos lors de corridas qui sont parmi les plus attendues du cycle. La première, aura lieu le mercredi 24 mai 2017 où il sera accompagné d'Alejandro Talavante et Andrés Roca Rey pour se mesurer à une corrida issue de l'élevage de Núñez del Cuvillo. La suivante, quelques jours plus tard, le vendredi 9 juin 2017 où il combattra les redoutables toros de l'élevage d'Adolfo Martín avec Antonio Ferrera et Manuel Escribano.

Deux corridas importantes. D'une part, dans l'un des cartels les plus attractifs de la saison qui suscite un grand intérêt. D'autre part, un nouveau geste de Juan Bautista, comme il a l'habitude de le faire depuis quelques années, qui a accepté de relever le défi de se mesurer à cet élevage emblématique comme il avait fait dans ces mêmes Arènes le 2 juin 2012 en réalisant une prestation aboutie.

Photo José Manuel Abuín  

info-image

Mardi 7 mars 2017 - Avec la Feria des Fallas de Valencia (Espagne) en pointe de mire

A peine descendu de l'avion qui le menait à Madrid (Espagne), Juan Bautista a rejoint l'élevage de Montealto pour participer à une tienta où il rencontra une vache aux qualités exceptionnelles.

Du même élevage que le toro auquel il coupa une oreille importante le dimanche 8 mai 2016 lors de la dernière Feria de San Isidro, cette future mère démontra une grande classe et autant de transmission dans la muleta de Juan Bautista qui sut l'aspirer avec torería, douceur, cadence et cette caractéristique qui est propre à sa tauromachie, la profondeur et la lenteur.

A quelques jours de faire le paseo dans les Arènes de Valencia (Espagne) pour la Feria de Fallas, Juan Bautista éprouve une beaucoup de joie et de plaisir à toréer.

Photo José Luis Barral

info-image

Lundi 6 mars 2017 – Emission Torils et Toros sur Radio France Bleu Gard Lozère

Samedi dernier, dans le cadre de son émission taurine hebdomadaire Torils et Toros diffusée sur les ondes de Radio France Bleu Gard Lozère, Christophe Chay avait invité Juan Bautista pour revenir sur son excellente saison 2016 et parler de celle de 2017 qu’il a commencé de fort belle manière à Ambato (Equateur) où, après avoir coupé trois oreilles, il a récolté les trophées de triomphateur de la Feria, et ceux décernés à l’auteur de la meilleure faena et de la meilleure estocade.

Ce fut l’occasion pour Juan Bautista de parler de ses ambitions, de ses projets pour la présente saison qu’il va débuter en Europe samedi 11 mars 2017 en combattant les toros de l’élevage d’Alcurrucén lors de la première corrida de toros de la Feria des Fallas de Valencia (Espagne).

Pour écouter l’émission :

https://www.francebleu.fr/emissions/torils-et-toros/gard-lozere/torils-et-toros-6  

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Vendredi 3 mars 2017 - Préparation pour les Fallas de Valencia (Espagne)

A quelques jours d'effectuer le paseo aux Arènes de Valencia (Espagne) dans le cadre de la Feria de Fallas, Juan Bautista a tienté hier jeudi 2 mars 2017 trois vaches et combattu un toro âgé de cinq ans de l'élevage des Frères Gallon.

Avec autorité, calme et maestría, Juan Bautista mit en évidence la qualité des produits de cet élevage. Il toréa les vaches avec une grande dose de suavité et de douceur. Il dessina des muletazos de grande ampleur et entraîna les futures mères de toros de combat dans des arabesques d'une rare profondeur.

Face au toro, Juan Bautista démontra toute l'étendue de son talent en réussissant à ralentir sa charge par une muleta soyeuse et des muletazos de grande envergure donnés sur les deux cornes. Complètement investi dans sa tauromachie, Juan Bautista est dans la plénitude de son art.  

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Jeudi 2 mars 2017 – Fiesta Campera de la Peña Juan Bautista le samedi 25 mars 2017

En 1997, sous l’impulsion de Jacques Sourisseau et de quelques amis, naissait la Peña Juan Bautista.

En 2017, cela fait 20 ans que cette magnifique l’histoire continue.

Comme il est de tradition, la Peña organise une Fiesta Campera en accord avec Juan Bautista quelques jours avant la Feria de Pâques :

le samedi 25 mars 2017 au Mas de La Chassagne.

Après avoir toréé en Equateur et en Espagne pour la Feria de Valencia, Juan Bautista sera de retour en France.

D’ores et déjà, il se prépare pour la Feria de Pâques, puisqu’il fera le paseo le samedi 15 avril en compagnie de José María Manzanares et d’Andrés Roca Rey.

Pour parfaire son entraînement et pour notre plaisir, la Peña éponyme lui offre un toro qu’il combattra lors de notre Fiesta Campera dont le programme est le suivant :

. 10h00 : accueil des participants au Mas de La Chassagne

. 10h30 : dans les arènes du mas

. un toro pour Juan Bautista

. tienta de vaches du Laget par Juan Bautista et un élève de l’Ecole Taurine d’Arles dont il est le parrain

. 11h30 : Assemblée Générale de la Peña Juan Bautista

. 12h30 : apéritif offert par la Société Ricard

. 13h00 : déjeuner dans la bergerie rénovée du Mas de la Chassagne.

La participation financière pour la journée Fiesta Campera est fixée à 30 € par personne pour les membres à jour de leur cotisation 2017 AN XX.

Nous vous remercions de réserver avant le 18 mars 2017 à l’aide du bulletin de réservation joint en annexe.

Pour assister au seul spectacle dans les arènes, la participation est de 20 € par couple.

Par ailleurs, nous vous rappelons que la Peña organise le Trophée Juan Bautista dans l’enceinte des corrales de Gimeaux le jeudi 13 avril 2017 à 17h00, avec au programme :

3 becerros de Luc et Marc Jalabert pour les écoles taurines d’Arles et Béziers.

Naturellement, nous comptons sur votre présence pour ce spectacle gratuit.

En espérant avoir le plaisir de vous accueillir, nous vous souhaitons une bonne temporada 2017.

Le Président, Jacques Sourisseau  

Photo Administration Juan Bautista

CONVOCATION ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Le samedi 25 mars 2017 au Mas de La Chassagne à 11h30 

ORDRE DU JOUR

- discours du Président

- rapport financier

- rapport moral

- Approbation des comptes financiers et du rapport moral

- Résolutions soumises au vote des adhérents

- plan d'action 2017

- questions diverses

RÉSERVATION JOURNÉE CAMPERA

Madame, Mademoiselle, Monsieur ….........................................................................................

demeurant............................................................................................................

Adresse Mail ............................................................................................................

réserve participations et joignent un chèque

X 30€ =

 

ADHESION AN XX (Année 2017) 20 €

Madame, Mademoiselle, Monsieur …...........................................................................................

demeurant..............................................................................................................

Adresse mail ..............................................................................................................

renouvelle son adhésion et joint un chèque de

COORDONNÉES PERSONELLES

Nom..............................................................................................................

Prénom..............................................................................................................

Adresse postale..............................................................................................................

Adresse mail..............................................................................................................

Tel fixe ..............................................................................................................

Tel portable..............................................................................................................

Veuillez envoyer votre email a l’adresse suivante pour être dans notre listing :

penajuanbautista13@gmail.com

Merci d’adresser votre chèque accompagné des bulletins ci-dessus à : 

Pena Juan Bautista

chez Monsieur Jacques Sourisseau

30 Rue Clérisseau

30000 Nîmes.

info-image

Mardi 28 février 2017 - Juan Bautista, triomphateur absolu de la Feria d'Ambato (Equateur)

C'est désormais officiel. Le trophée Nuestra Señora de la Merced 2017 récompensant le matador de toros triomphateur de la Feria d'Ambato (Equateur) ainsi que ceux de la meilleure estocade et faena ont été décernés à Juan Bautista suite à ses deux excellentes prestations lors de la corrida du dimanche 26 février 2017 face aux toros des élevages de Vistahermosa et Mirafuente.

Ces prix mettent en évidence deux faenas importantes réalisées avec maestría par un torero dont la Tauromachie respire la pureté, la lenteur et profondeur et qui commence la saison 2017 de la meilleure des façons avant de retrouver deux arènes de première catégorie que sont Valencia (Espagne) et Arles.

Photo Juan Carlos Sabay

info-image

Mardi 28 février 2017 – Feria d’Ambato (Equateur)

La Feria de Las Flores y las Frutas d’Ambato (Equateur) qui s’est déroulée les dimanche 26 et lundi 27 février 2017 a pris fin avec un résultat artistique des plus positifs.

Seul matador de toros à avoir coupé un total de trois oreilles face aux toros des élevages de Vistahermosa et Mirafuente, Juan Bautista devrait logiquement en être déclaré le triomphateur.

Pour sa première corrida de l’année 2017, Juan Bautista réalise un très bon début de saison où l’attendent désormais des rendez-vous important tels que la Feria des Fallas de Valencia le samedi 11 mars 2017 et la Feria de Pâques d’Arles le samedi 15 avril 2017 pour ne parler que des plus proches.

Photo Andrea Grijalva Dávila

info-image

Samedi 25 février 2017 – Tienta à 3200 mètres d’altitude

Quelques jours après son arrivée en Equateur pour toréer une corrida dans les Arènes d’Ambato, Juan Bautista a été l’invité de José Luis Cobo, propriétaire de l’élevage de Huagrahuasi, pour participer à une tienta à 3200 mètres d’altitude.

Sous une pluie battante et une piste détrempée, Juan Bautista a toréé avec beaucoup de rythme et de précision les vaches sélectionnées par l’éleveur, développant cette tauromachie lente et profonde dont il est l’un des meilleurs interprètes.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Préparation pour l'Equateur - Lundi 20 février 2017

Quelques jours avant de s'envoler pour l'Equateur afin de toréer une corrida dans les Arènes d'Ambato, Juan Bautista a combattu hier dimanche 19 février 2017 deux novillos des ganaderías de Luc et Marc Jalabert et de Bruno Blohorn dans les arènes privées du Mas de La Chassagne.

Avec beaucoup de calme et de maestría, Juan Bautista a pu dominer ses deux adversaires et parfaire sa préparation dans les meilleures conditions avant de toréer la première corrida de l'année 2017. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Tienta au mas La Chassagne

A l'occasion de la visite de la Commission Taurine de Captieux au Mas de La Chassagne, situé à quelques kilomètres d'Arles et où est installé l'élevage de Luc et Marc Jalabert, Juan Bautista a tienté ce matin deux vaches qui ont donné un très bon jeu et démontré bravoure et fixité dans les charges.

En présence de Dominique Perron, Président de l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard, Juan Bautista a déployé tout son savoir afin de mettre en évidence les qualités des deux vaches en toréant avec cette pureté, cette classe, cette profondeur et cette lenteur qui sont désormais les maîtres mots de sa Tauromachie.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Clubs Taurins Paul Ricard

C'est dans les salons du domaine de Méjanes, situé à quelques encablures d'Arles, que Juan Bautista a reçu le trophée décerné par l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard au Matador de Toros triomphateur de la saison 2016 dans le Sud-est de la France des mains du Président Dominique Perron et du Délégué Sud-est Arnaud Fesquet. 

En présence d'un important auditoire qui rassemblait de très nombreux aficionados venus assistés à l'Assemblée Générale de l'Union des Clubs Taurins Paul Ricard, Juan Bautista a déclaré ressentir beaucoup d'émotion pour ce prix qui récompense non pas une corrida mais l'ensemble de la saison. Saison  qu'il a réalisé dans cette zone de France et où il a été déclaré triomphateur des arènes d'Arles et Nîmes, où il compte à son actif onze Portes des Consuls, dont les quatre dernières consécutives, coupant une queue lors de sa dernière prestation au mois de septembre dernier.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Féria d'Istres 2017

Juan Bautista fera son douzième paseo dans les Arènes d'Istres à l'occasion de la prochaine Feria qui aura lieu les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 juin 2017 dans un des cartels qui sera l'un des événements les plus prestigieux de cette nouvelle saison. 

En effet, c'est avec les Maestros José Pedro Pradós "El Fundi" et Enrique Ponce que Juan Bautista reviendra dans les Arènes Le Palio où il a connu de nombreux triomphes et marqué l'histoire taurine d'Istres notamment lors de son solo mémorable en juin 2013 durant lequel il obtint la grâce du toro "Golosino" de l'élevage de La Quinta. 

Présent à la cérémonie de présentation des affiches 2017 en compagnie de M. Le Maire François Bernardini, du directeur des Arènes Bernard Carbuccia, du Maestro "El Fundi", de nombreux journalistes et chroniqueurs taurins et un public qui avait répondu massivement à l'invitation, Juan Bautista s'est déclaré heureux de partager l'affiche de cette corrida avec deux toreros qu'il admire et respecte énormément.

Photo Daniel Chicot

 

Foto Daniel Chicot

info-image

Campo Charro de Salamanque

Après avoir annoncé l’incorporation de Simon Casas dans son équipe d’apoderamiento, Juan Bautista a rejoint le Campo Charro de Salamanque pour participer à de nombreuses tientas afin de préparer activement la saison 2017 qui sera déterminante.

Les élevages d’Eladio Vegas, où étaient présentes les caméras de l’émission taurine Grana y Oro de la chaîne Radio Télévision de Castilla y León, Garcigrande et Pedraza de Yeltes ont été les témoins de l’important niveau que Juan Bautista a atteint au cours de ces dernières années.

Toréant de manière relâchée, continuellement à la recherche de la perfection, parvenant à un degré de pureté et de lenteur inégalé, Juan Bautista a pu dévoiler les qualités de chaque vache qu’il a eu à tienter pour en sublimer la quintessence qu’elles possédaient

Photos Ismael Sánchez

info-image

Apoderamiento

Simon Casas Productions se joint à l’apoderamiento de Juan Bautista.

Il dirigera la carrière du torero d’Arles conjointement à ses actuels mentors Mariano Jiménez et José Ignacio Ramos.

L’équipe d’apoderados de Juan Bautista se renforce. A partir de maintenant, la carrière du torero d’Arles sera également dirigée par Simón Casas qui rejoint ses apoderados actuels, Mariano Jiménez et José Ignacio Ramos.

L’apoderamiento de Juan Bautista continuera d’être à la charge de Mariano Jiménez et de José Ignacio Ramos qui en auront la gestión et qui accompagneront le torero français sous la direction de Simón Casas Productions.

L’accord a été conclu ce midi à Madrid par un serrement de mains.

Lors du rendez-vous, Juan Bautista comme Simón Casas et les mentors actuels du torero, se sont fixés les lignes directrice de ce que sera la saison lors de laquelle le torero d’Arles aura des rendez-vous importants tant en France qu’en Espagne.

“Juan Bautista est aujourd’hui un torero pour lequel on ne peut pas deviner de limite, un artiste et un créateur qui est capable de s’auto-inventer et qui a atteint un niveau élevé de maturité et de maestría”, a expliqué Simón Casas après avoir finalisé l’accord. “Un torero avec une énorme projection artistique qui devrait montrer toute sa splendeur en France et en Espagne”, a t’il déclaré.

Juan Bautista a avoué être : “heureux et ressentir beaucoup de responsabilité”. Le torero d’Arles a souligné que la saison 2017 “m’ouvre beaucoup d’expectatives, beaucoup d’envies et de nombreux chemins artistiques pour atteindre ce que j’ai toujours voulu dans la profession”. Juan Bautista a mentionné une fois l’accord fermé : “Après de nombreuses années, je suis le torero que je veux être et je suis entouré de la meilleure équipe possible. Mon but est d’offrir aux aficionados le meilleur de ma tauromachie”.

Enfin, Mariano Jiménez a laissé entendre également qu’avec cette entente : “la carrière de Juan Bautista se renforce avec l’objectif de continuer à accomplir les espoirs après la formidable saison qu’il a réalisé l’année dernière. Pour nous, c’est un honneur de pouvoir travailler aux côtés d’un empresario qui est une référence comme Simón Casas”.

Photo Administration Juan Bautista