logo

Editos – Actualités

Actualités

info-image

Lundi 17 septembre 2018 – Juan Bautista a ouvert sa quinzième et dernière Porte des Consuls.

15 ! 15 Portes des Consuls des Arènes de Nîmes franchies par Juan Bautista tout au long de son importante et prestigieuse carrière et qui font de lui le torero l’ayant le plus de fois ouverte. Juan Bautista aura tissé avec le Colisée Romain de Nîmes des liens forts et fidèles, une relation étroite depuis ce 28 février 1999 lorsqu'il obtint la grâce du novillo Tanguisto de l’élevage de Yerbabuena, propriété du Maestro José Ortega Cano et de Rocío Jurado.

Depuis, les Arènes de Nîmes ont adopté Juan Bautista et une fusion a opéré, une alchimie s’est créée et les retrouvailles donnaient toujours lieu à des prestations divines, éclatantes, éblouissantes. C’est à Nîmes qu’il banderilla pour la première fois un toro. C’est toujours à Nîmes qu’il affronta pour la première fois les toros de Miura… Et la dernière corrida fut encore un nouvel exemple de la belle tauromachie de Juan Bautista qui donna un cours magistral face à deux toros qui ne l’ont pas aidé. Mais qu’importe. Juan Bautista était chez lui, accueilli avec beaucoup de tendresse et d’affection par ce public qui l’a toujours aidé, appuyé, soutenu et compris.

Deux faenas magistrales, construites à son image, avec intelligence, sobriété, classicisme, pureté et profondeur et qui ont permis à Juan Bautista de dire au revoir à ses chères Arènes de Nîmes comme un Monsieur, comme un Grand de la Tauromachie qu’il est. Oui il va nous manquer, oui la Tauromachie va se sentir avec un vide, oui la saison 2019 ne sera pas comme les précédentes mais soyons heureux pour lui. Il a dit au revoir avec éclat, avec panache au sommet de son Art en décidant lui-même du moment pour partir avec classe et honneur.

Au revoir Juan Bautista. Meilleurs vœux de joie dans votre nouvelle vie. Nous vous souhaitons tout le bonheur, tout ce bonheur que vous avez pu nous donner pendant toutes ces années. Nous vous le souhaitons aussi intense, aussi fort et aussi sincère que celui que vous avez transmis à chaque fois que vous portiez le costume de lumière qui vous allez si bien.

Merci pour tous ces moments inoubliables qui resteront à jamais gravés dans les mémoires de tous ceux qui ont eu le privilège et la chance de vous voir toréer. Et rendez-vous en 2019 pour votre unique prestation lors de la prochaine Corrida Goyesque d'Arles qui sera à n’en pas douter LE rendez-vous taurin de l’année.

Photos Mélanie Huertas, Isabelle Dupin, Grégory Boyer, Laurent Deloye et Isabelle Dupin          

info-image

Mardi 11 septembre 2018 - Juan Bautista met un terme à sa carrière de Matador de Toros.

Au cours d’une réception organisée dans les jardins de l’Hôtel Jules César d’Arles, devant un public fort nombreux d’aficionados et de journalistes français et espagnols et après avoir reçu trois trophées décernés par l’Association Françaises des Critiques Taurins au Matador de Toros triomphateur de la saison 2017 dans le Sud-est de la France, par le site ActuToro à l’auteur de la meilleure faena réalisée en France lors de l’année 2017 pour celle réalisée à Mont de Marsan face au toro Palomito de l’élevage de La Quinta et par le Club Taurin Paul Ricard d’Arles au triomphateur de la Feria de Pâques 2018, Juan Bautista a annoncé avec beaucoup d’émotion et de sincérité sa décision de mettre un terme à sa carrière de Matador de Toros à la fin de la présente saison 2018. 

Cette importante nouvelle, accueillie avec stupeur par l’ensemble des très nombreuses personnes présentes, fut dévoilée par Juan Bautista le matin de la Goyesque d’Arles alors qu’il avait pris sa décision depuis plusieurs mois. Acclamant l’homme et le torero à la fin de son propos, le public par cette attitude lui démontra tout le respect, l’amour, la reconnaissance et l’admiration qu’il lui porte pour sa grande et importante carrière ainsi qu’à sa personnalité attachante et exemplaire. 

Même si un média indélicat et irrespectueux publia la nouvelle la nuit précédant l’annonce officielle, force et de constater que l’ensemble de la presse professionnelle qui le savait a joué le jeu et n’a pas divulgué l’information qui était confidentielle jusqu’à ce samedi 8 septembre 2018 jour où l’un des plus importants Matador de Toros de France a annoncé son retrait des pistes. 

Lors de cette réception, Juan Bautista a déclaré avoir mal vécu le décès de son père, qu’au jour d’aujourd’hui, il devait s’occuper de beaucoup d’autres choses et que toréer n’est plus sa priorité. Par respect du public et de la Tauromachie, il a pris la décision de mettre un terme à sa carrière à la fin de cette saison. Une décision mûrement réfléchie. Cependant, ses adieux seront officiels le jour de la Goyesque d’Arles 2019. Unique corrida qu’il toréra lors de la prochaine saison. 

Quelques heures plus tard, Juan Bautista qui s’avançait pour effectuer son avant-dernier paseo sur le sable des Arènes d’Arles, triomphait magistralement en réalisant deux somptueuses prestations dont les deux revues taurines les plus importantes du moment, 6Toros6 et Aplausos s’en sont fait largement l’echo en lui réservant leur première page. 

Photos premières pages de 6Toros6 et Aplausos, photos Isabelle Dupin

info-image

Jeudi 6 septembre 2018 - Juan Bautista évoque la saison taurine 2019 à l'Hôtel Jules César d'Arles.

RÉCEPTION POUR LES 20 ANS D’ALTERNATIVE

JUAN BAUTISTA

HÔTEL JULES CÉSAR – ARLES

SAMEDI 8 SEPTEMBRE 2018 - 11H00

A l’occasion de la fin de la saison taurine 2018, Juan Bautista vous convie à une réception au cours de laquelle seront évoqués ses vingt ans d’alternative et où lui seront remis les trophées attribués :

. au Matador de Toros triomphateur de la saison taurine française 2017 dans le Sud-Est par l’Association des Critiques Taurins de France

. à l’auteur de la meilleure faena réalisée en France lors de la saison taurine 2017 par le site ActuToro

. le trophée César Girón décerné au triomphateur de la Feria de Pâques 2018 par le Club Taurin Paul Ricard d’Arles.

Cette réception, ouverte à l’ensemble de la presse et au public, aura lieu dans les jardins de

l’Hôtel Jules César

situé Boulevard des Lices à Arles

le samedi 8 septembre 2018

à 11h00.

Photo Mikael Fortes

 

info-image

Mardi 28 août 2018 – Juan Bautista, lauréat pour la seconde année consécutive du Prix Claude Popelin.

C’est dans le cadre des Arènes de Lachepaillet de Bayonne que Juan Bautista recevra le dimanche 2 septembre 2018 à 13h30, et ce pour la seconde année consécutive, le Prix Claude Popelin, décerné au meilleur Matador de Toros de la saison taurine 2017 en France. 

Cette distinction, une des plus importantes en matière de trophées taurins, vient récompenser une saison exemplaire de Juan Bautista qui a atteint les sommets de son art et qui a réalisé des faenas à jamais gravées dans les mémoires. 

Photo Roland Costedoat      

info-image

Dimanche 19 août 2018 - Juan Bautista, ou la maestría du seul contre six.

Lors de son sixième seul contre six de sa carrière dont le cadre fut les Arènes de Dax qui ont affiché pour l'occasion la mention "plus de billet à la vente", Juan Bautista réalisa une prestation qui fut la confirmation qu'il fait partie des toreros les plus capable d'affronter et de relever ce type de défi où l'investissement et la connaissance des encastes doivent être une constance afin de maintenir l'intérêt tout au long de la corrida. 

Vêtu d'un costume de lumière blanc et argent d'une extrême beauté et réalisé pour l'occasion par la Sastrería de Toreros Fermín de Madrid (Espagne), Juan Bautista a livré une démonstration de magisterio alternant les phases engagées de tauromachie profonde, classieuse et pure avec des combats plus âpres. 

Face aux exemplaires de La Quinta, Pedraza de Yeltes et La Dehesilla, Juan Bautista a montré sa facette de gladiateur des temps modernes, se battant sans jamais baisser les bras. Le toro issue de l'encaste Santa Coloma a complètement changé de comportement après la troisième série, ce qui obligea Juan Bautista à construire deux faenas en une. La première partie d'une classe et d'un rythme extrêmes augurant un moment important de toreo, la seconde plus dure, plus engagée afin de dominer totalement son adversaire. En revanche, le toro de Pedraza de Yeltes montra ses intentions belliqueuses dès la sortie du toril. Juan Bautista l'entreprit avec détermination, grande volonté et a convaincu le public de son engagement total. Le représentant de La Dehesilla ne permit aucune option de triomphe, s'arrêtant de charger en tout début de faena. Même dans ces conditions, Juan Bautista donna le maximum.

Avec les toros de Montalvo, Victorino Martín et Jandilla, Juan Bautista a pu mettre en lumières sa dimension de torero accompli, de Figura del Toreo, atteignant des sommets de profondeur et de pureté. Il développa cette tauromachie qui fait de lui un torero unique, capable de s'adapter à tous types de toros et tirer le meilleur d'eux mêmes. Si face au toro de Montalvo, il construisit une faena agréable de temple et de douceur, avec les deux exemplaires de Victorino Martín et Jandilla il exécuta deux œuvres d'art majeures de classe, de majesté et de profondeur. Toréant de manière relâché, dessinant des muletazos dont chaque tracé était digne des plus grandes toiles de maîtres de la Renaissance, Juan Bautista transmis le bonheur qu'il ressentait. Le bon public s'en rendit compte et lui attribua une formidable ovation une fois qu'il eut récupéré l'épée de vérité avant d'occire le dernier et sixième toro pour lui témoigner appui et remerciement de lui avoir fait vivre un après-midi historique avant de le sortir en triomphe par la Grande Porte des Arènes et l'accompagner jusqu'à l'hôtel où il était descendu. 

Photo Laurent Deloye, www.corridafrance.net

info-image

Jeudi 9 août 2018 - Juan Bautista face à lui-même.

Après avoir triomphé de façon magistrale aux Arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer en coupant quatre oreilles et une queue à deux excellents exemplaires des élevages français de Bruno Blohorn et des Frères Gallon, Juan Bautista va affronter les corridas du mois d'août avec beaucoup de responsabilité. 

Les quatre prochains rendez-vous vont être d'une importance capitale. Quatre arènes, trois de première catégorie, vont accueillir l'un des toreros qui intéresse le plus les aficionados depuis ces dernières saisons. Le premier de ces quatre événements majeurs aura pour cadre les Arènes de Huesca (Espagne) et la Feria de San Lorenzo où Juan Bautista se mesurera aux redoutables toros d'Adolfo Martín. Habitué aux gestes de toréer des élevages qui ne font pas partie de ses habitudes, Juan Bautista démontre une nouvelle fois sa capacité à apporter de la diversité et susciter l'intérêt. 

Le lendemain, dimanche 12 août 2018, retour en France et la Feria de Béziers qu'il retrouvera après son importante faena de l'an dernier face à un toro de réserve de José Cruz. L'Afición biterroise l'a toujours soutenu et à cette occasion, il recevra la Médaille de la Ville à l'issue de la corrida. Deux jours plus tard, Dax et son sixième seul contre six de sa carrière. Nouveau défi d'envergure, le premier dans le Sud-ouest en tant que Matador de Toros, et une nouvelle fois de la diversité, de la créativité avec la présence de six élevages d'encastes différents : Victorino Martín, Jandilla, José Luis Pereda, Montalvo, La Quinta et Pedraza de Yeltes. 

Enfin, le lendemain, Bayonne et la corrida goyesque du 15 août avant de retrouver l'autre goyesque, Sa Goyesque d'Arles le samedi 8 septembre et le Colisée Romain de Nîmes une semaine plus tard pour la Feria des Vendanges après ses prestations majuscules de Pâques et de Pentecôte. 

Photos Administration Juan Bautista    

info-image

Mardi 24 juillet 2018 – Juan Bautista, direction Dax et son sixième seul contre six.

Après ses prestations magistrales d’autorité et d’engagement lors de la dernière Feria de la Madeleine de Mont de Marsan face aux corridas de Garcigrande et surtout de La Quinta où il a défendu sa position de Figura del Toreo incontestée en France, Juan Bautista se prépare activement pour ses prochains défis à savoir le mano a mano dans les Arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer le dimanche 5 août 2018 et s’enfermer seul face à six toros d’élevages différents dans les Arènes de Dax le mardi 14 août 2018 pour ce qui sera son sixième seul contre six en tant que Matador de Toros, le premier dans le Sud-Ouest, le septième de toute sa carrière. 

Corrida événement de la Feria de Dax et de la saison taurine, ce nouveau challenge constitue pour Juan Bautista l’une des dates les plus importantes de toute sa trajectoire. Quatrième Matador de Toros à affronter en solitaire six toros dans les Arènes de Dax après les Maestros Paquirri, Joselito et Enrique Ponce, Juan Bautista s’avancera au paseo dans l’intention de faire rêver le public présent sur les gradins, vêtu d’un costume spécialement créé pour l’occasion par la Sastrería de Toreros Fermín de Madrid (Espagne). 

Après l’affiche réalisée par le graphiste Tomás Ondarra, un vidéo clip promotionnel sera présenté et mis en ligne sur les réseaux sociaux et les sites taurins vendredi 27 juillet 2018 dans la matinée. De quoi faire patienter avant la date du mardi 14 août 2018. 

Photo André Viard, www.terrestaurines.com

info-image

Vendredi 6 juillet 2018 – Juan Bautista et le campo.

A quelques jours d’effectuer le paseo dans les Arènes Nimeño II d’Eauze et de retrouver la Feria de la Madeleine de Mont de Marsan après son succès historique de la saison passée, Juan Bautista a poursuivi sa préparation au campo chez Pierre-Henry Callet au Domaine de Málaga situé à Maussanes les Alpilles près d’Arles. 

La relation qu’entretien Juan Bautista avec le campo est très forte. Issu d’une famille d’éleveurs, il est très attaché à cette forme de vie et y consacre beaucoup de temps chaque fois que son agenda le lui permet. Et quand en plus, cela lui permet de vivre des moments forts et intenses en émotion comme ce fut le cas hier face à la troisième vache qu’il put toréer en plein champ, il ne peut que l’aimer davantage… 

Photos Administration Juan Bautista  

 

info-image

Mardi 26 juin 2018 - Juan Bautista continue sa suprématie en France.

La prestation de Juan Bautista de dimanche dernier dans les Arènes de Saint Sever face à trois toros complètement différents d'El Puerto de San Lorenzo a montré le niveau qu'il a atteint depuis ces dernières années. 

Trois toros au comportement divers, du manso premier, en passant par le bon troisième de l'après-midi et en terminant par le dangereux cinquième de la corrida, qui ont permis à Juan Bautista d'assoir sa suprématie en France et de sceller son trône.  

Trois lidias complète, trois faenas qui ont impressionné les professionnels, subjugué le public présent et qui ont montré toute l'étendue du savoir et la classe de Juan Bautista parachevées par trois estocades d'école. A Saint Sever, avec une tauromachie complètement aboutie, d'une pureté dans les muletazos et d'un total investissement, Juan Bautista a confirmé sa domination sur le sol français avant de retrouver les arènes d'Eauze, Mont de Marsan, Les Saintes-Maries-de-la-Mer, Huesca (Espagne), Béziers, Dax et Bayonne. 

Photos Administration Juan Bautista      

info-image

Mercredi 13 juin 2018 - Juan Bautista de retour en France.

Le samedi 9 juin 2018 sur les terres de la propriété Coste Haute et en présence du Président de la Commission Taurine d'Istres, M. George Yvon, du Directeur des Arènes Le Palio, M. Bernard Carbuccia, de l'éleveur des fers de Cura de Valverde et Concha y Sierra, M. Jean-Luc Couturier et des partenaires de la Feria d'Istres, le maire de cette localité, M. François Bernardini remit à Juan Bautista le premier Trophée Palio d'Or en tant que triomphateur de la Feria 2017. 

A quelques jours de faire le paseo dans les Arènes Le Palio pour la corrida étoile de cette feria et d'entamer la seconde partie d'une saison très riche en rendez-vous importants comme notamment le mano a mano avec Miguel Ángel Perera à Saint Sever, les deux contrats lors de la prochaine Feria de la Madeleine de Mont de Marsan où il retrouvera El Juli en mano a mano et les toros de La Quinta après son triomphe historique de l'an dernier et son seul contre six à Dax le mardi 14 août 2018 face à six toros d'élevages différents, Juan Bautista s'est montré heureux et honoré de recevoir ce nouveau trophée qui s'ajoute à ceux très nombreux reçus l'an dernier. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Jeudi 24 mai 2018 – Juan Bautista déclaré triomphateur par les Jeunes Aficionados Nîmois.

A l’issue de la Feria de Pentecôte 2018, Les Jeunes Aficionados Nîmois ont décerné leurs prix. Juan Bautista a été déclaré triomphateur après avoir coupé quatre oreilles lors de la corrida du dimanche 20 mai 2018 face à une corrida de Juan Pedro Domecq. 

Avec Juan Bautista, les autres lauréats sont le raseteur Jérémy Ciacchini et les élevages Nicollin et Fabre-Mailhan pour les cocardiers Landier et Nîmois, Partido de Resina pour le meilleur toro, Jandilla pour la meilleure corrida alors que le Coup de Cœur de la feria a été décerné à Juan José Padilla. 

Un nouveau trophée pour Juan Bautista qui souligne sa prestation d’orfèvre sur la piste du Colisée Romain de Nîmes avant de retrouver les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) demain vendredi 25 mai 2018. 

Photo Daniel Chicot

info-image

Mercredi 23 mai 2018 – Juan Bautista et le Colisée Romain de Nîmes.

Voir toréer Juan Bautista dans les Arènes de Nîmes est un véritable spectacle. Et les quatre oreilles qu’il a coupé à l’issue de ses deux prestations somptueuses de dimanche dernier ne font qu’accroître la relation filiale entre le public du Colisée Romain et lui. 

Avec quatorze Portes des Consuls à son actif, treize en tant que Matador de Toros, une comme novillero avec picadors, Juan Bautista est un torero devenu indispensable dans l’élaboration de chaque feria nîmoise. Sa Tauromachie y est appréciée à sa juste valeur, et le soutien qu’il reçoit et l’ambiance qui règne le poussent à se donner davantage encore. 

Juan Bautista et Nîmes, Nîmes et Juan Bautista, deux noms liés par une histoire d’amour qui a commencé il y a près de 20 ans et dont il ne cesse d’écrire les chapitres à chacune de ses prestations. 

Photo Administration Juan Bautista  

info-image

Jeudi 17 mai 2018 - Juan Bautista retrouve le Colisée Romain de Nîmes.

Alors que les affiches de la prochaine Feria d'Août 2018 de Béziers ont été dévoilés ce soir, Juan Bautista continue de se préparer inlassablement au campo. 

Aujourd'hui jeudi 17 mai 2018, c'est l'éleveur et directeur des Arènes de Béziers, Robert Margé, qui lui avait enfermé deux toros issue de son élevage situé sur le Domaine des Monteilles près de la commune de Fleury d'Aude à quelques encablures de Béziers. 

Deux toros, surtout le second, qui ont permis à Juan Bautista d'affronter son prochain rendez-vous dans ses chères Arènes de Nîmes dans les meilleures conditions avant de refaire le paseo à deux reprises dans les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) les 25 et 31 mai et à Grenade (Espagne) le 30 mai. 

Quatre compromis de grande importance, dont trois en arènes de première catégorie, qui démontrent combien Juan Bautista fait partie des toreros clefs de cette saison et cette faculté à ne pas se dérober devant ses responsabilités.  

Photos Administration Juan Bautista

 

info-image

Samedi 28 avril 2018 - Juan Bautista et les grandes vaches de la famille de Bernard Taurelle.

Depuis 2012, Juan Bautista vit une grande histoire d'amitié et de fidélité avec Bernard Taurelle et sa famille. Chaque année, l'éleveur lui enferme quelques vaches pour les lui faire tienter dans la placita construite à cet effet. Et chaque année, depuis maintenant sept saisons, Juan Bautista accepte avec le plus grand des plaisirs cette invitation. 

Dotées de bravoure et de noblesse, les pupilles portant le fer de l'élevage de Bernard Taurelle ont permis à Juan Bautista de vivre une nouvelle fois l'un des meilleurs moments de campo qu'il n'ai jamais vécu dans toute sa carrière.  

Entouré d'amis et de personnes qui lui sont chères, Juan Bautista a pu continuer à se préparer pour les prochains rendez-vous qui se présentent devant lui comme Madrid (Espagne), Nîmes et Granada (Espagne).

Photo Administration Juan Bautista    

info-image

Jeudi 26 avril 2018 – Juan Bautista ou le retour au campo.

Après avoir assisté à la présentation des cartels de la prochaine Feria de Dax où il combattra en solitaire six toros d’élevages et d’origine différents le mardi 14 août 2018, Juan Bautista a repris le chemin du campo pour préparer ses futurs rendez-vous qui auront pour cadre les Arènes de Las Ventas de Madrid (Espagne) à l’occasion de la Feria de San Isidro, le Colisée Romain de Nîmes pour la Feria de Pentecôte et les Arènes de Granada (Espagne) pour la Feria du Corpus. 

Sur les cinq prochaines corridas, quatre vont se dérouler dans des arènes de première catégorie, démontrant ainsi la grande responsabilité qui pèse sur les épaules de Juan Bautista en ce début de saison. Pour cette raison, son entraînement est intensif et sujet à beaucoup de soins. 

Hier, dans les arènes privées de La Chassagne, Juan Bautista a pu tienter deux vaches de l’élevage de Luc et Marc Jalabert, qui lui ont permis de s’exprimer pleinement sous le regard de ses deux enfants Liza et Louis. 

Photos Administration Juan Bautista

info-image

Mardi 3 avril 2018 – Juan Bautista triomphe à Arles en hommage à son père Luc.

La prestation de Juan Bautista lors de la dernière Feria de Pâques en Arles aura été marquée par le sceau d’une émotion intense due au décès de son père Luc qui nous a quitté dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 mars 2018 et dont les obsèques furent célébrés en l’Eglise Saint Trophime d’Arles la veille de la corrida où il a coupé quatre oreilles. 

Porté par une force incroyable tel un lion indomptable, Juan Bautista a réalisé une performance digne du plus grand des respects. Alors qu’il avait assisté au dernier adieu de son père sur la piste des Arènes d’Arles et participé à la messe funéraire en l’Eglise Saint Trophime la veille, Juan Bautista a rendu le plus bel hommage qu’il pouvait rendre à son père en triomphant de manière absolu. Au-delà des oreilles coupées et de la dimension qu’il a montré ce jour-là, Juan Bautista a donné une véritable Leçon de Vie sur le plan du comportement, de l’honneur, de la dignité, du sens du devoir et du courage. 

Juan Bautista a fait ce que son père aurait aimé qu’il fasse : toréer. Luc Jalabert a toujours soutenu son fils dès ses débuts. Ensemble ils ont passé les épreuves, ensemble ils ont triomphé, ensemble ils ont connu des joies et des peines. La disparition de Luc a été un choc pour la Tauromachie. Arles et l’Afición ont revêtu leurs habits de deuil pour pleurer la disparition d’un des hommes les plus importants de la planète taurine. 

Les innombrables messages de soutien, d’affection, d’amitié et de condoléances reçus par Juan Bautista, sa sœur Lola et son oncle Marc Jalabert ont démontré combien Luc était aimé et respecté. Juan Bautista au travers de ses comptes Twitter, Instagram et Facebook a remercié chaleureusement l’ensemble des personnes qui se sont manifestées. Qu’elles en soient ici à nouveau sincèrement remerciées. 

Saint Augustin avait déclaré il y a près de vingt siècles : « Les morts ne sont vraiment morts que lorsqu’il n’y a plus personne pour penser à eux ». De cette façon, Luc Jalabert sera toujours présent parmi nous. Sa mémoire et son souvenir ne nous quitteront pas. Luc a transmis de belles choses à son fils. C’est maintenant à lui de transmettre à ses enfants Liza et Louis ce que son père lui a appris. 

Photos Terres Taurines et Mikael Fortes.  

info-image

Lundi 26 février 2018 - Juan Bautista, Trophée Cape de Paseo de La Rioja (Espagne).

En présence de José Ignacio Ceniceros González, de Conrado Escobar, respectivement Président et Conseiller de Justice et d’Intérieur du gouvernement de La Rioja (Espagne) et en présence de plus de 300 aficionados, Juan Bautista a reçu aujourd’hui lundi 26 février 2018, la cape de paseo décernée au triomphateur de la Feria de San Mateo de Logroño (La Rioja - Espagne) suite à la faena réalisée au toro Verdadero de Victorino Martín le samedi 23 septembre 2017. 

En compagnie de son picador Alberto Sandoval et de l’éleveur Victorino Martín García, récipiendaires des trophées Torero de Plata et meilleur toro, Juan Bautista ajoute un nouveau trophée prestigieux à ceux déjà reçus pour sa saison 2017. 

Photos Administration Juan Bautista

info-image

Dimanche 18 février 2018 - Trois nouveaux trophées pour Juan Bautista.

C’est dans les locaux de l’Association Taurine Culturelle Tierra de Toros que Juan Bautista a reçu aujourd'hui dimanche 18 février 2018 les trophées décernés au triomphateur de la Feria et à l’auteur des meilleures faena et estocade de la dernière Feria de Colmenar Viejo (Madrid - Espagne).  

Après ses importantes prestations en Colombie et en Équateur où il a remporté les prix concédés au triomphateur de la Feria et à l’auteur du meilleur quite, Juan Bautista est revenu sur le Vieux Continent pour recevoir ces deux nouveaux prix et continuer sa préparation pour la saison européenne qui commencera le jeudi 8 mars 2018 à l’occasion de la Feria de la Magdalena de Castellón de la Plana (Espagne).  

Photos Administration Juan Bautista

info-image

Mardi 13 février 2018 - Juan Bautista, triomphateur de la Feria d'Ambato (Equateur).

Suite à son importante prestation dans les Arènes d’Ambato (Equateur) à l’occasion de la Feria de la Fruta y de las Flores, Juan Bautista a reçu le trophée Virgen de Nuestra Señora de la Merced concédé par la Mairie au triomphateur de la Feria et celui de la Peña Paco Barona octroyé à l’auteur du meilleur quite. 

Deux trophées supplémentaires qui font de ce début de saison 2018 une très bonne entame pour la suite.

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Vendredi 9 février 2018 – Juan Bautista peaufine sa préparation pour Medellín (Colombie) et Ambato (Equateur).

Invité dans les élevages colombiens d’El Capiro, propriété de Dayro Chica, et de Guillermo Londoño, Juan Bautista a pu peaufiner sa préparation dans le cadre des deux corridas qui sont marquées dans son agenda, Medellín (Colombie) demain samedi 10 février 2018 et Ambato (Equateur) le lundi 12 février 2018. 

Après sa brillante prestation lors de la Feria de Manizales (Colombie) et son triomphe retentissant de l’an dernier à Ambato (Equateur), Juan Bautista va retrouver avec bonheur ces aficións latino-américaines qui apprécient sa tauromachie. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Dimanche 28 janvier 2018 – Juan Bautista invité spécial tout le week-end.

A quelques jours de se rendre à nouveau en Colombie et en Equateur pour toréer respectivement à Medellín et Ambato, Juan Bautista fut l’invité de la Ville de Nîmes vendredi 26 janvier 2018 lors du Salon de la Biographie, présidé par Mme Hélène Carrère d’Encausse, historienne et membre de la prestigieuse Académie Française dont elle fut nommée secrétaire perpétuelle en 1999. En présence de M. Christophe Ono-dit-Biot, Directeur Adjoint de la Rédaction de la revue Le Point et des élus M. Daniel-Jean Valade, Adjoint Délégué à la Culture ; Mme Mary Bourgade, Adjointe déléguée au Tourisme ; M. Marc Taulelle, Adjoint délégué à la Construction et aux Bâtiments Communaux ; M. Frédéric Pastor, Adjoint délégué à la Tauromachie et aux Festivités et M. Laurent Burgoa, Adjoint délégué à la Rénovation Urbaine, au contrat de Ville et aux Centres Sociaux, Juan Bautista a pu rencontrer et échanger avec M. Jean-Louis Debré qui fut Ministre de l’Intérieur, Président de l’Assemblée Nationale et Président du Conseil Constitutionnel qui déclara la Tauromachie conforme à la Constitution Française le 21 septembre 2012.  

Après avoir pris congé de ces invités de marque, Juan Bautista fut reçu par le Club Taurin Palmas y Pitos de Nîmes afin de recevoir le trophée Palmas qui lui a été décerné pour son importante saison 2017, sa faculté à toréer tous types d’encastes et son action en faveur des jeunes aficionados. 

Le lendemain, samedi 27 janvier 2018, Juan Bautista fut l’invité d’honneur de l’Union des Clubs Taurins Paul Ricard lors de l’Assemblée Générale annuelle organisée au Domaine de Méjanes afin d’y recevoir le double trophée octroyé au Matador de Toros triomphateur du Sud-Est et du Sud-Ouest de la France devant un parterre de plus de 800 personnes représentant toutes les tauromachies, de l’espagnole, en passant par la camarguaise et la landaise. Depuis leur création, ces deux trophées prestigieux n’avaient jamais été remportés par le même Matador de Toros sur la même saison. 

Photos Administration Juan Bautista    

info-image

Samedi 6 janvier 2018 - Juan Bautista retrouve le campo bravo colombien.

Dès son arrivée en Colombie, Juan Bautista a pu profiter du campo bravo dans l'élevage de Mondoñedo où il a été accueilli pour participer à une tienta et se familiariser avec l'altitude liée au pays. 

A quelques jours de sa présentation dans les Arènes de Manizales (Colombie), Juan Bautista peaufine sa préparation en vue de cet événement important dans sa carrière. 

Photo Administration Juan Bautista

info-image

Lundi 1er janvier 2018 - Meilleurs vœux à tous.

Juan Bautista par l'intermédiaire de son site officiel www.juan-bautista.com vous adresse ses meilleurs vœux pour 2018. Que cette nouvelle année soit pour chacun de vous synonyme de joies, santé et bonheurs dans vos foyers et dans la vie de tous les jours. 

Juan Bautista a terminé l'année comme il l'avait commencé, en toréant, cette fois-ci au Mas de La Chassagne face à deux vaches de Luc et Marc Jalabert et un toro de l'élevage de Bruno Blohorn. La préparation est continue et l'envie, le plaisir et les bonnes sensations du toreo toujours présentes.

Photo Administration Juan Bautista