logo

Parutions

Parutions

info-image

Polo Juan Bautista Quinze années d'alternative

Dans le but de célébrer les quinze années d'alternative de Juan Bautista, la société Banderillas a créé ce polo destiné à un public mlasculin et féminin et dont une partie des bénéfices seront reversés à l'Association des Amis du Viel Arles afin de créer un espace dédié à la Tauromachie. 

Vous pouvez vous procurer ce polo sur le site www.banderillas.fr

info-image

Juan Bautista, 15 ans de passion

A l’occasion des 15 ans d’alternative de Juan Bautista, sa peña éponyme d’Arles a souhaité éditer une brochure pour célébrer toutes ces années de passion depuis ce 11 septembre 1999 lorsque, dans les Arènes d’Arles, il est devenu Matador de Toros des mains d’Espartaco en présence de César Rincón face au toro « Sevillano » de l’élevage de Zalduendo. Dans cette publication, agrémentée de photographies, Juan Bautista revient sur chacune de ses temporadas de 1999 à 2013 par des textes dans lesquels il évoque ses meilleurs souvenirs.

Brochure éditée par la Peña Juan Bautista. 

info-image

Une vie de Torero (2011)

“Une vie de Torero”, est un mystère pour le public. En compagnie de Jean Baptiste Jalabert, Juan Bautista, nous avons souhaité dévoiler quelques secrets. Juan Bautista, d’Arles, fait partie des meilleurs toreros actuels. Il a triomphé dans toutes les arènes importantes. Il est l’un des toreros préférés de Madrid, la Capitale du Monde comme le disait Ernest Hemingway, le cœur de la Planète Taurine.

Documentaire de Pierre Vidal.

info-image

Polo Juan Bautista "Il est interdit d'interdire" (2011)

Dans le but de lutter contre les antis et leur volonté d’interdire une culture reconnue par l’Etat français dans le Patrimoine Immatériel de la Culture et reconnue conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel de la France, la société Banderillas a créé un polo en utilisant l’image de Juan Bautista « Il est interdit d’interdire ». Toujours prêt à soutenir des actions qui vont dans le bon sens, Juan Bautista a accepté avec enthousiasme de participer à ce projet.

Vous pouvez vous procurer ce polo sur le site www.banderillas.fr

info-image

Rencontre (2010)

Dans son dernier et nouveau travail, Rencontre, le photographe Henk van Cauwenberg nous ouvre l’univers fantastique de Jean-Baptiste Jalabert « Juan Bautista » et de l’italienne Francesca Dolci, artiste chorégraphe des Ballets de Monte Carlo. Deux vies entre l’art et le sport.
Nous sommes les témoins privilégiés des rites et rituels quotidiens de ces deux artistes du plus haut niveau, lorsqu’ils se préparent physiquement et mentalement pour leur spectacle. Le tout culminant lors d’un superbe simulacre de combat sur les bords de la Méditerranée.

Henk van Cauwenberg

info-image

Lettres à Juan Bautista

On ne sait jamais où sont les toreros. Quand ils ne sont pas au cœur de leur quête. Pieds joints dans le cercle de leur folie. Ces lignes signent le nouveau pacte littéraire d’Yves Charnet. De 2001 à 2006, il a suivi de près la carrière de l’une des grandes figures actuelles de la tauromachie française, le torero d’Arles, Juan Bautista. De la brusque interruption de sa carrière, en 2003, à son retour réussi en 2005, l’écrivain assiste à la métamorphose consacrant définitivement le torero lors du triomphal été 2006 qui culmine, le 15 août à Dax, dans une légendaire faena sous le déluge. Comme il l’avait déjà fait avec Maurice de Guérin, dont le fantôme romantique hantait son précédent livre, Yves Charnet a pris le parti de s’adresser directement à ce double fabuleux. Pour approcher l’énigme de cet étrange destin consistant à rechercher, devant les toros, une beauté jusque dans mourir. A l’écart des livres habituels sur la tauromachie, ces lettres constituent un étonnant (auto)portrait de l’artiste en torero. Des arènes du Sud-Est à celles du Sud-Ouest, ces notes d’un voyage initiatique sont aussi la géographie d’une âme. Elles parviendront à ceux qui se passionnent pour les choses de l’arène comme à ceux qui se demandent de quelle étoffe les rêves sont faits. Toréer, écrire : deux arts réunis dans une même passion. Yves Charnet a publié plusieurs ouvrages à La Table Ronde, notamment Petite chambre (2005), Mon Amour (2001), Cœur furieux (1998), Proses du fils (1993).

info-image

Juan Bautista, la conscience des sentiments (2006)

Quand Juan Bautista baisse la main, rempli de sérénité et de dominio, sobre, temple, sans artifice superflu, je vois naître sur le sable des arènes de soyeuses faenas qui font vibrer mes émotions. De son passage dans les pueblos de la vallée de la peur en Castille, il y a déjà dix ans, Jean-Baptiste a gardé l’envie et la passion du novillero. Aujourd’hui l’homme s’est construit et le torero a grandi, en accord avec lui-même et avec son art. Dans la douceur d’une véronique, il accrochera le temps de nos après-midi taurines, et là-bas, au bout du patio de caballos, pendant que des milliers de mouchoirs blancs s’agiteront, il sera déjà reparti vers son destin, drapé d’or et de lumières : figura del torero. ¡ Eh Juan ! muchas suerte, amigo. - Blaise Volckaert. L’auteur nous propose un livre qui parle de Juan Bautista lors de son retour aux arènes. Les photographies qui illustrent ce livre sont accompagnées de textes signés par de grands auteurs ou de spécialistes en matières taurines. Pays France. Introdution par Jacques Weber. Commentaire : Blaise Volckaert, qui est cuisinier et créateur d’art éphémère comme les toreros à la seule différence qu’eux se jouent la vie deux fois par après-midi. Rendre sur le papier l’émotion d’un de ceux qui lui parle le plus et partager avec vous un peu de la vie d’un homme différent des autres, qui s’habille de lumières les après-midi d’été et qui fait naturellement un parallèle avec la cuisine et la tauromachie : la passion. Bon voyage au pays des toros...

Blaise Volckaert, Jean-Marie Magnan, Jacques Durand, Christian Lacroix, Jacques Weber, André Bancala, Alain Dutournier, Gilles Raoux, Jacques Sourisseau, Jacques Monnier, Michel Cardoze, Zocato, Isabelle Fournier, Lucette Fournier, Alain Lartigue.

info-image

Juan Bautista (2003)

Jean-Baptiste Jalabert, jeune et grand torero français, né dans une famille d’éleveurs, est arrivé à devenir Matador de Toros avec le nouveau siècle. Ce livre parle de lui et de sa carrière.

Lucien Clergue, Jean-Louis Magnan, Patrick Louis, Isabelle Jalabert

info-image

Juan Bautista (2002)

Jean-Baptiste Jalabert, dont le nom artistique est Juan Bautista, connu comme Le Français en Espagne, est né à Arles en 1981. Il a reçu l’alternative dans sa ville natale en 1999 avec Espartaco comme parrain et César Rincón comme témoin. Après avoir toréé seulement quatre corridas, il confirme l’alternative à Madrid. A 18 ans, il est le grand triomphateur de la corrida du III millénaire à Cali (Amérique Latine). Depuis la disparition de Nimeño II, il a été le premier français acclamé en Espagne. Les auteurs l’ont suivi pendant toute une saison pour nous offrir ce livre richement illustré. Patrick Forestier est un grand journaliste pour la revue Paris Match. Il a écrit de nombreux ouvrages en utilisant son expérience journalistique. Thierry Esch est photographe pour la même revue.

Patrick Forestier, Thierry Esch

info-image

Juan Bautista, une histoire de Camargue (2002)

Le 3 juin 1999, vingt deux ans après Nimeño II, un jeune torero français triomphe à Madrid et sort par la Grande Porte. Son nom de scène : Juan Bautista, son nom de famille : Jean-Baptiste Jalabert. Son aventure ? Un paradoxe où le caprice du hasard s’entrechoque avec la tradition familiale. Une histoire de Camargue, une histoire dynastique. Dans la personnalité de Juan Bautista, fils du nord, Lille, et du sud, le pays d’Arles, s’inscrit une espèce de destin dont le documentaire nous raconte les fils, en donnant en même temps une image inédite de la Camargue. Le film raconte la jeune carrière, d’abord avec les succès, et ensuite, on le suit, on le scrute pendant la saison 2001, une saison chaotique, avec des échecs et des triomphes. Une saison durant laquelle on s’aperçoit du quotidien des toreros, leur entourage, leur existence hors du commun. On voit des vedettes telles El Juli, Espartaco, et des toros qui sauvent leur vie. On voit un garçon réservé qui porte sus ses épaules un destin peu ordinaire. Images de corridas à Nîmes, Arles, Madrid, Dax, Bayonne, Béziers.

info-image

Corrida Flamenca (2002)

La tauromachie et le flamenco font partis d’une culture commune. Dans un dialogue ininterrompu, ils n’ont de cessent de s’échanger les formes, les mouvements et les inspirations. Un film d’Aimée-Sara Bernard avec Juan Bautista et Gitano Soy. Ce film est un voyage iniciatique qui nous invite à passer de l’autre côté du miroir en compagnie du jeune matador de toros arlésien Juan Bautista, numéro un des toreros français, et Bik Régis, guitariste gitan de renommée internationale qui forme avec ses enfants le groupe Gitano Soy. 1 : Introduction, 2 : De l’autre côté du miroir avec Juan Bautista et Gitano Soy. 3 : le 15 août aux Saintes-Maries-de-la-Mer. 4 : Corrida Flamenca. 5 : conclusion. DVD : Editeur : GCB media. Durée : 65 minutes approximativement – format de l’image : 4/3 – Son Mono – Toutes zones.